Vers le contenu principal

Nouvelles méthodes d’évaluation de la performance énergétique des bâtiments tournée vers la neutralité carbone - NEPBC

Les réglementations sur la performance énergétique des bâtiments ont un rôle important à jouer dans la transition vers une économie neutre en carbone
Nouvelles méthodes d’évaluation de la performance énergétique des bâtiments tournée vers la neutralité carbone - NEPBC

Les réglementations sur la performance énergétique des bâtiments ont un rôle important à jouer dans la transition vers une économie neutre en carbone

Source: 'Shutterstock'

Si nous voulons réussir la transition vers une économie neutre en carbone en 2050, le secteur de la construction a lui aussi du pain sur la planche. La réglementation relative à la Performance Energétique des Bâtiments (PEB) joue un rôle clé à cet égard. Les bâtiments devront répondre à des exigences sévères en matière de performance de l'enveloppe mais seront également équipés de systèmes avancés où les interactions avec les utilisateurs du bâtiment et avec d'autres systèmes situés à l'intérieur ou à l'extérieur du bâtiment, comme les smart grids, gagneront en importance. Cela a des implications sur le plan financier, économique et social. La réglementation PEB doit évoluer pour prendre en compte tous ces aspects et ainsi donner les bonnes impulsions et contribuer à atteindre cet objectif 2050. Les développements spectaculaires de ces dernières années en termes de Building Information Management (BIM) et de Big Data ont également un rôle à jouer dans cette évolution. 

Le projet NEPBC a travaillé sur des recommandations à prendre en compte dans l’évolution de la méthodologie d'évaluation pour la détermination de la performance énergétique des bâtiments et certains aspects liés à son implémentation. Ceci a été fait en visant un cadre et une méthodologie prêts à relever les défis de l'avenir et capables d'accompagner la transition vers un parc immobilier neutre en carbone, sans perdre de vue l'impact technique, social et économique tant au niveau des bâtiments individuels, du quartier, que de l'ensemble du parc immobilier. Dans une première phase du projet, les facteurs d’influence externes, les aspects techniques et la prise en compte de l’impact possible sur les réseaux ont été étudiés, en considérant par exemple le comportement des utilisateurs, le changement climatique, la flexibilité énergétique et le stockage d’énergie ou encore les réseaux de chaleur et d’électricité. Dans une seconde étape les actions nécessaires pour réaliser l’intégration dans une méthode d’évaluation, applicable en pratique pour les acteurs du secteur de la construction et s’inscrivant dans le cadre de la législation et de la normalisation européenne, ont été identifiées.  Un dernier travail consistait à formuler des points d’attention et un plan d’approche visant à mieux évaluer l'impact possible de méthodes d'évaluation alternatives et leur potentiel à être adoptées comme nouvelle législation. 

Le CSTC était responsable pour les aspects réglementaires, et a défini des lignes directrices pour l'implémentation technique et législative dans le cadre de la PEB et la série de normes ISO 52000. La faisabilité, les limites et l'éventuelle standardisation d'une liaison avec le BIM ont été étudiées également. 

Les résultats du projet doivent permettre aux décideurs politiques et aux acteurs concernés par cette réglementation de rendre la méthodologie PEB à l’épreuve du futur et de mieux répondre aux défis actuels et futurs. 

Avec le soutien de

FWO

En collaboration avec

KU Leuven pixii Ghent University

Vous avez des questions concernant ce projet?