Vers le contenu principal
Etude prénormative pour mieux aligner l’armature minimale des dalles de béton avec les conditions réelles d’exécution sur site - RENFORCE

Etude prénormative pour mieux aligner l’armature minimale des dalles de béton avec les conditions réelles d’exécution sur site - RENFORCE

Ce projet mène à de meilleures lignes directrices pour le dimensionnement de l’armature minimale afin d’éviter la fissuration des dalles et parois en béton

Vous avez des questions sur ce projet de recherche?

Alors appelez-nous.

L’armature minimale est essentielle pour reprendre les contraintes de traction développées dans le béton  lorsque le retrait  et les déformations thermiques  sont (partiellement) empêchés. 

Armer trop faiblement le béton conduit à des fissures indésirables ; Surévaluer le taux  d’armature minimale entraîne en revanche une surconsommation d’acier coûteuse 

Les normes actuelles relatives à la prescription du béton et à l’exécution des ouvrages, ainsi que celles dédiées au calcul de la quantité minimale d’armature, tiennent trop peu compte de paramètres tels que la composition réelle du béton livré, les conditions d’exécution sur le site, l’enrobage réel des barres d’armature  (tolérances d’exécution), les conditions de cure, le phasage des travaux de bétonnage, etc.    

L’impact relatif de tous ces paramètres sur la fissuration n’est en effet qu’imparfaitement connu , de sorte qu’il n’est que partiellement pris en compte dans les normes applicables.  

L’étude prénormative REINFORCE consiste d’une part   à préciser, clarifier, étendre et, si nécessaire, adapter les règles existantes applicables en matière de composition en béton et d’exécution des structures en béton sur site, ainsi qu’à en améliorer la coordination.    

D’autre part, cette étude permet  :  

  •  d’avoir une meilleure connaissance des propriétés effectives du béton livré et des conditions  réelles de sa mise en œuvre  au sein des ouvrages en béton armé,  
  • D'évaluer l’impact de ces facteurs  sur la formation de fissures  
  • De mesurer l’ordre de grandeur des effets produits sur les structures réelles.  

A l’issue de l’étude, les connaissances accumulées sont transférées dans des recommandations pratiques à l’intention des entrepreneurs et d’autres acteurs de la construction afin de parvenir à une réduction substantielle des problèmes de fissuration sur les chantiers.. 

Le projet nous permet de  

  • mieux comprendre et apporter de meilleures réponses aux questions relatives à l’armature minimale  et la fissuration qui se posent sur les chantiers,  
  • mieux évaluer et anticiper l’influence effective des différents paramètres liés aux conditions de chantier  sur le problématique de la fissuration  
  • proposer des  pratiques efficaces qui permettent d’éviter les problèmes   

Avec le soutien de

SPF Economie NBN