Vers le contenu principal

Efficacité des appareils antitartres - EVACODE

Un appareil antitartre doit être sélectionné sur base d’une évaluation objective de son efficacité à réduire l’entartrage au sein de toute installation sanitaire
Efficacité des appareils antitartres - EVACODE

Un appareil antitartre doit être sélectionné sur base d’une évaluation objective de son efficacité à réduire l’entartrage au sein de toute installation sanitaire

Source: "Shutterstock"

La gestion des eaux dures dans les installations sanitaires représente un problème majeur pour les professionnels du secteur ainsi que pour les propriétaires et gestionnaires des bâtiments, toujours à la recherche de solutions durables et efficaces pour pérenniser leurs installations et en conserver le rendement. C’est ainsi que le marché des appareils antitartres est en croissance constante depuis plusieurs années et que de nouvelles technologies font régulièrement leur apparition. 

Ces nouvelles technologies ont pour vocation d’empêcher la formation de tartre sans éliminer le calcium de l’eau. Pour cette raison, leur efficacité ne peut être évaluée par une simple mesure de la dureté résiduelle de l’eau comme c’est le cas pour les adoucisseurs classiques à résine échangeuse d’ions. Dans ce contexte et en l’absence d’un cadre normatif couvrant ces technologies, appareils performants et inefficaces se côtoient sur le marché sans qu’il soit possible de les distinguer sur base de leurs performances. 

L’objectif du projet EVACODE est de développer une méthodologie fiable et universelle d’évaluation des performances de tous les appareils antitartres, quelle que soit la technologie exploitée. La méthodologie vise à évaluer tant la capacité à réduire la formation de tartre au sein de l’installation qu’en dehors de celle-ci, par exemple, sur les parois de douche ou dans une bouilloire. A cet effet, un poste d’essai est imaginé, conçu et construit dans les laboratoires du CSTC. Il est validé par comparaison avec des essais « grandeur nature » réalisés in situ.  

A termes, la publication par le CEN TC 164 (Alimentation en eau) d’une nouvelle norme européenne proposant la méthodologie développée par le CSTC offre aux installateurs, d’une part, la possibilité de sélectionner ou conseiller un appareil antitartre sur base de critères pertinents et objectifs et aux fabricants, d’autre part, de prouver scientifiquement la valeur ajoutée de leur technologie.

Avec le support de

SPF Economie NBN

Vous avez des questions concernant ce projet de recherche?