Vers le contenu principal
Vers la construction 4.0 - BUILD4WAL

Vers la construction 4.0 - BUILD4WAL

La numérisation est un levier économique essentiel au développement du secteur de la construction.

Vous avez des questions sur ce projet de recherche?

Surfez vers le site web du projet

La transition digitale du secteur de la Construction permet aux entreprises d’accroître leur profitabilité, leur compétitivité et la satisfaction de leurs clients. Cette révolution majeure nécessite un accompagnement des acteurs de terrain vers l’utilisation des nouvelles technologies numériques à l’intérieur de leurs activités quotidiennes 

Le projet Build4Wal qui réunit le CSTC, le Cetic, Cenaero et la CCW vise à sensibiliser les acteurs des différents secteurs du bâtiment aux nouvelles technologies et à leurs apports potentiels via la mise sur pied de différents HUBS, fixes ou mobiles, comme centres de démonstration pour la construction numérique.  

Ces hubs constituent une vitrine des technologies les plus récentes qui facilitent et améliorent les différentes phases d’un projet de construction (impression 3D, drones, maquette numérique BIM, conception virtuelle, objets communicants, réalité augmentée, exosquelettes, géolocalisation, intelligence artificielle, etc.).  Ils permettent aux entreprises de constater le niveau de maturité de ces technologies émergentes et d’évaluer leur intégration potentielle (technique et économique) dans leurs processus internes via des indicateurs élaborés par l’équipe d’animation. Ces hubs permettent également de former les apprentis de la construction à ces nouvelles technologies. 

Chaque hub est dédié à trois grandes thématiques : la phase de conception, la phase de chantier et la phase d’utilisation du bâtiment. Les hubs mobiles sous forme de camions ou de remorques aménagés permettent d’intervenir sur les chantiers pour réaliser ces démonstrations technologiques au plus près des acteurs de terrain. 

In fine, ce projet dissémine les toutes nouvelles technologies dans le secteur du bâtiment et réduit de la sorte l’écart entre la théorie et la pratique à la faveur d’une construction plus moderne et plus performante à bien des égards (confort, santé, énergie, environnement).

Avec le soutien de

DGO 6

En collaboration avec

Confédération Construction Wallonne Cenaero cetic