Vers le contenu principal
GeoCamb Geothermal Energy potential in Cambrian rocks focusing on public buildings

GeoCamb Geothermal Energy potential in Cambrian rocks focusing on public buildings

Le principal objectif du projet GeoCamb est d'évaluer le potentiel géothermique depuis la demande énergétique en surface au potentiel du socle Cambrien, dans les provinces du Brabant flamand et wallon et de la région de Bruxelles Capitale.

Vous avez des questions sur ce projet de recherche?

Alors appelez-nous.

Contactez-nous

Gust Van Lysebetten

Envoyez-nous un e-mail

La profondeur du socle du Paléozoïque dans ces zones (de l’affleurement à 300 m) est adéquate pour l'installation de systèmes géothermiques peu profonds en boucle ouverte et fermée. De nos jours, la plupart des systèmes géothermiques peu profonds installés dans cette zone se terminent au contact entre les sédiments tertiaires superficiels et les roches cambriennes compétentes principalement par manque de connaissances géologiques et hydrogéologiques sur le socle. Alors que certaines explorations récentes, réalisées lors du projet Brugeo, ont montré un potentiel élevé du socle cambrien (conductivité thermique élevée, débit important) mais aussi une grande hétérogénéité.

Alors que l'Union Européenne est en voie d'atteindre son objectif de 20% de production d'énergie renouvelable en 2020, l'objectif de la Belgique de 13% est en passe de ne pas être atteint (Commission européenne, 2019). Pour atteindre la part prévue à partir d’énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie en Belgique, la géothermie peut jouer un rôle substantiel dans le secteur du chauffage, qui représente 48% de la consommation totale d'énergie en Belgique. La géothermie peu profonde ainsi que la géothermie profonde pourraient contribuer bien plus largement à cette part dans le futur. En Belgique, l'utilisation de l'énergie géothermique superficielle ou peu profonde pour le chauffage, le refroidissement et le stockage saisonnier a le potentiel de devenir un instrument clé pour réduire la dépendance aux importations d'énergie et réduire les émissions en améliorant la décarbonisation du marché du chauffage et du refroidissement.

Le principal objectif du projet GeoCamb est d'évaluer le potentiel géothermique depuis la demande énergétique en surface au potentiel du socle Cambrien, dans les provinces du Brabant flamand et wallon et de la région de Bruxelles Capitale. La profondeur du socle du Paléozoïque dans ces zones (de l’affleurement à 300 m) est adéquate pour l'installation de systèmes géothermiques peu profonds en boucle ouverte et fermée. De nos jours, la plupart des systèmes géothermiques peu profonds installés dans cette zone se terminent au contact entre les sédiments tertiaires superficiels et les roches cambriennes compétentes principalement par manque de connaissances géologiques et hydrogéologiques sur le socle.  Alors que certaines explorations récentes, réalisées lors du projet Brugeo, ont montré un potentiel élevé du socle cambrien (conductivité thermique élevée, débit important) mais aussi une grande hétérogénéité.

Dans GeoCamb, une phase d'exploration sera mise en place par le SGB, l’UGent, le CSTC et l’ORB permettant d’acquérir de meilleures informations sur le sommet, la nature, la structure et le potentiel géothermique du socle cambrien. Cela se fera par le biais d'observations directes comme le suivi et la réalisation de forages, de diagraphies de forage, de tests de réponse thermique améliorée (eTRT), de tests de pompage en collaborations avec certains projets privés (en utilisant une approche gagnant-gagnant) et des méthodes indirectes telles que des campagnes géophysiques innovantes menées par l’ORB. Ensuite, même si le potentiel souterrain est un paramètre essentiel, le projet Geocamb souhaite également évaluer la possibilité de connecter des bâtiments publics aux systèmes géothermiques.

En outre, Geocamb accordera une grande attention aux impacts économiques et environnementaux de ce type de projet géothermique. L’étude détaillée du site de Tour & Taxis où trois systèmes ouverts exploitent deux nappes souterraines dont celle du Cambrien, est l'occasion idéale de comprendre s'il existe des interférences entre ces installations géothermique et de les quantifier, et en vue d’en tirer les enseignements et limiter celles-ci dans le futur. Le possible impact environnemental des installations géothermiques dans le Cambrien sera évalué. De plus, une évaluation économique sera réalisée pour comparer l'efficacité des bâtiments existants chauffés par des systèmes dans le socle cambrien à ceux installés à des profondeurs moindres, avec également la mise en place d’une surveillance de certains paramètres d'exploitation.

Finalement, le projet a l'intention d'investir beaucoup de temps et de ressources dans la sensibilisation du public et de promouvoir l'importance des projets financés par le gouvernement fédéral pour la société, ainsi que de veiller à ce que les intervenants potentiels et les décideurs suivent nos progrès et bénéficient des résultats de GeoCamb

Objectifs

Le principal objectif du projet GeoCamb est d'évaluer le potentiel géothermique depuis la demande énergétique en surface au potentiel du socle Cambrien, dans les provinces du Brabant flamand et wallon et de la région de Bruxelles Capitale.

Dans GeoCamb, une phase d'exploration sera mise en place par le SGB, l’UGent, le CSTC et l’ORB permettant d’acquérir de meilleures informations sur le sommet, la nature, la structure et le potentiel géothermique du socle cambrien. Cela se fera par le biais d'observations directes comme le suivi et la réalisation de forages, de diagraphies de forage, de tests de pompage en collaborations avec certains projets privés et des méthodes indirectes telles que des campagnes géophysiques innovantes menées par l’ORB. Ensuite, même si le potentiel souterrain est un paramètre essentiel, le projet Geocamb souhaite également évaluer la possibilité de connecter des bâtiments publics aux systèmes géothermiques.

En outre, Geocamb accordera une grande attention aux impacts économiques et environnementaux de ce type de projet géothermique.

Finalement, le projet a l'intention d'investir beaucoup de temps et de ressources dans la sensibilisation du public et de promouvoir l'importance des projets financés par le gouvernement fédéral pour la société, ainsi que de veiller à ce que les intervenants potentiels et les décideurs suivent nos progrès et bénéficient des résultats de GeoCamb.

Certaines explorations récentes ont montré un potentiel élevé du socle cambrien mais aussi une grande hétérogénéité.

Avec le soutien de

belspo

En collaboration avec

Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen - Institut royal des Sciences naturelles de Belgique Observatoire royal de Belgique ULB Ghent University