Vers le contenu principal
FCRBE Faciliter la circulation des éléments de construction récupérés dans les pays d’Europe du Nord-Ouest

De nos jours, dans le nord-ouest de l’Europe, seulement 1 % d’éléments de construction sont réutilisés après leur première application. Bien qu'un grand nombre d’éléments soient techniquement réutilisables, ils finissent par être recyclés par broyage ou fonte, ou mis au rebut.

Vous avez des questions sur ce projet de recherche?

Surfez vers le site web du projet

Contactez-nous

Morgane Deweerdt, +32 (0)2 502 66 90

Envoyez-nous un e-mail

Il en résulte un haut impact environnemental et une perte nette de valeur économique. La circulation des marchandises réemployables stagne et risque même de diminuer en raison d'un manque d’efforts structurés. Afin de relever ces défis de manière appropriée, le projet met en place un partenariat international impliquant des organisations spécialisées, des associations professionnelles, des instituts de recherche, une école d’architecture et des administrations publiques. Le projet a pour objectif d’augmenter de +50 % le nombre d’éléments de construction récupérés en circulation sur son territoire, d’ici 2032. Concentré sur la moitié nord de la France, la Belgique et le Royaume-Uni, le projet couvre également, dans une moindre mesure, les Pays-Bas, l’Irlande, le reste de la France et le Luxembourg.

Objectifs

Après des décennies de déclin constant, aujourd’hui, moins de 1 % des matériaux de construction dans le nord-ouest de l’Europe sont réutilisés après leur première utilisation. Sans action coordonnée, ce pourcentage risque de baisser davantage.

Les 8 partenaires principaux et 17 partenaires associés ont pris l’initiative de soumettre un projet au programme européen Interreg NWE. L’objectif consiste ni plus ni moins à inverser la tendance, et à accroître le secteur de la récupération en Belgique, en France et au Royaume-uni de la valeur actuelle estimée à 1,3 million de tonnes/an à 2 millions de tonnes/an d’ici 10 ans. Cela permettra de créer des milliers d’emplois localement, ainsi que des avantages significatifs sur le plan environnemental.

Le projet se concentre sur trois objectifs principaux : améliorer la visibilité et la représentation du secteur du réemploi dans l’industrie de la construction ; encourager le réemploi d’éléments de construction provenant du parc immobilier et favoriser l’intégration des produits récupérés dans les projets de construction.

FCRBE.

Résultats et publications

Le projet génère un grand nombre de résultats et de livrables, notamment :

  • 1 répertoire en ligne qui documente plus de 1500 opérateurs spécialisés dans la réutilisation,
  • 1 méthode d’inventaire qui permette d’identifier et de lister les éléments ayant un potentiel de réemploi afin qu’ils soient récupérés avant la démolition.
  • Différentes méthodes innovantes de spécification des produits de récupération permettant de ré-intégrer ces matériaux dans de nouvelles constructions.
  • 36 opérations pilotes testant les méthodes d’inventaire et de spécification. Ces opérations auront pour résultat en un réemploi de 360 tonnes de composants
  • Une étude consacré au lien entre réemploi et techniques digitales et comment ces dernières peuvent aider la récupération des éléments de construction.
  • Un système de label: « Truly Reclaimed »
  • Un catalogue en ligne d’une sélection de produits de récupération les plus courants
  • Une série de brochures « Very short introductions to… » (Très courtes présentations de...) traitant de thèmes liés au réemploi et s’adressant à différents publics.
  • Publications, événements publiques, symposium, exposition, formations et workshops. Ces efforts de communication envers les parties prenantes de l’industrie de la construction (y compris les pouvoirs publics) faciliteront une intégration harmonieuse de ces éléments dans les pratiques et les politiques du secteur.

Les versions préliminaires des guides pour l’inventorisation et l’intégration des produits réemployables sont disponibles en ligne sur le site interreg du projet depuis mars 2020. Elles seront testées et complétées lors d’opération pilotes se déroulant de début 2020 à Aout 2021. Une version mise à jour de ces guides sera alors également produits.

Avec le soutien de

En collaboration avec