Vers le contenu principal
C-BRIDGE

C-BRIDGE

Approche métier
Début: 1 septembre 2018 Fin: 31 août 2021

Les composites (polymères renforcés de fibres) présentent un important potentiel pour la construction des ponts. Proportionnellement plus résistants et plus légers que les matériaux de construction classiques comme le béton et l'acier, plus durables que le bois, ils requièrent en outre moins d'entretien.

Vous avez des questions sur ce projet de recherche?

Alors appelez-nous.

Contactez-nous

Petra Van Itterbeeck

Envoyez-nous un e-mail
C-BRIDGE.

S'agissant en particulier des passerelles pour cyclistes et piétons, l'expérience acquise à l'étranger nous apprend que ce type de ponts apporte une plus-value. Le secteur néerlandais de la construction mise fortement sur le potentiel des composites pour la construction de ponts, avec déjà en ce moment près de 2000 ponts réalisés partiellement ou entièrement en composites. En Belgique, on ne connaît encore que 4 petits ponts en composites. Ces réalisations limitées en Belgique sont dues en grande part au manque de connaissances chez les maîtres d'ouvrage (administrations et particuliers), chefs de projet, concepteurs et exécutants; de ce fait, cette option n'est pas connue ou est encore considérée avec un certain degré de méfiance. Par ailleurs, l'absence actuelle de normes au niveau belge ou européen pour le calcul de tels ouvrages complique fortement la conception. Le projet Tetra C-Bridge, subsidié par Vlaio, comblera ce vide de connaissances. Les connaissances présentes chez les partenaires universitaires et les instituts de recherche ainsi que les pouvoirs adjudicateurs en Belgique et surtout à l'étranger seront rassemblées, collationnées et traitées de manière à pouvoir être directement employées en pratique par les partenaires à l'acte de bâtir.

Avec le soutien de

En collaboration avec