Vers le contenu principal
BIMEXPO Réalisation d’un prototype (POC) de la plateforme intelligente UX (User eXperience) qui combine les technologies BIM, VR (virtual reality) et HUB de données pour la salle d’exposition virtuelle de la Holding Thomas & Piron.

Les entreprises de construction doivent aujourd’hui relever de nombreux défis.

Vous avez des questions sur ce projet de recherche?

Alors appelez-nous.

Contactez-nous

Maria Huerdo Fernandez

Envoyez-nous un e-mail

Comme le met clairement en évidence le rapport Mc Kinsey – Reinventing Construction : a route to higher productivity – fév.2017 – le défi principal est l’augmentation de la productivité (en moyenne de 30% inférieure aux autres secteurs) via une plus forte numérisation/ industrialisation et une optimisation de ses processus, afin de réduire les coûts de construction et de rester compétitif face à la concurrence étrangère. Cette concurrence est effectivement très menaçante pour les entreprises traditionnelles « clé-sur-porte », surtout lorsqu’elle provient de groupes multinationaux qui réinventent les modes de logement (exemple IKEA House) ou d’entreprises de très haute technologie (exemple de Katerra) qui opèrent une réingénierie complète du processus constructif et revoient les modèles de relations aux clients. C’est pour cette raison que réussir sa transformation digitale est aujourd’hui la clé de la survie des entreprises de construction. C’est également dans cet objectif que TP Holding qui regroupe différentes entités wallonne a élaboré, depuis maintenant 2 ans, un plan de déploiement du BIM en engageant des investissements communs au bénéfice de toutes ses entités. La création d’un Comité de Pilotage BIM a permis de faire certains constats, entre autres que les différentes entités de TP répondent chacune à un type de marché spécifique (maisons individuelles, multi-résidentiels, immeubles de bureaux, rénovation, etc.) et fonctionnent de manière ’autonome’ avec leurs propres organisations de travail. Ces différentes approches BIM entraînent des processus d’échange différents pour les informations des modèles BIM. Au vu de ces constats, il est dans l’intérêt pour TP de mettre en place une stratégie digitale de centralisation des informations communes et des processus de traitement de celles-ci afin de gagner en productivité en commençant par la salle d’exposition.

La salle d’exposition est le lieu commun où transitent tous les clients des différentes entités du groupe pour faire leurs choix-matériaux. La modification ultérieure de ces choix-matériaux durant le processus de construction entraîne souvent des coûts supplémentaires et ralentit le processus de mise en œuvre de l’ouvrage, ce qui a un impact sur la productivité de l’entreprise. Ces modifications ont pour but d’améliorer la capacité du client de projeter/visualiser ses choix-matériaux (texture, couleur, etc.) et ses choix-équipements (encombrement, localisation dans l’espace, proportion, etc) dans son futur environnement.

Conscient des enjeux générés par la numérisation et l’automatisation, Thomas & Piron, avec le soutien du CSTC et du CETIC, souhaite mener un projet ambitieux qui lui permettra de déployer une démarche digitale cohérente pour la salle d’exposition pour l’ensemble des entités du groupe et répondre ainsi à deux enjeux majeurs pour l’entreprise : les futures ‘attentes’ du client et la productivité de l’entreprise.

Objectifs

Dans ce contexte, la TP Holding cherche à donner une nouvelle ‘dimension’ à la salle d’expo en développant une plateforme qui permettra :

  • D’une part, d’offrir un nouveau service au client en visualisant ses choix (matériaux et équipements) directement dans un environnement virtuel qui sera l’image exacte de son futur bien. A travers cette plateforme, c’est une nouvelle ‘expérience qui est offerte au client (User eXperience) qui attirera probablement aussi une clientèle plus jeune familiarisée avec les nouvelles technologies. La visualisation 3D et l’immersion du client dans son futur environnement sera possible dans un module spécifique (VR) par la combinaison des technologies de la réalité virtuelle (VR) et du BIM. Celles-ci permettront au client d’avoir une meilleure perception/compréhension de ses choix ce qui réduira immanquablement la probabilité des changements ultérieures.
  • D’autre part, d’optimiser les processus internes des choix des matériaux des différentes entités de TP en connectant la plateforme de la salle expo aux données de l’entreprise (ERP et BIM) par le biais d’un HUB de données.  Cette connexion assurera une continuité dans l’échange des informations tout le long du processus de construction tant pour les entités qui travaillent en mode « production » (par ex. TP Home) que celles qui travaillent en mode « projet » (par ex. TP Bâtiment). L’optimisation des processus de l’entreprise par la centralisation des informations permettra de gagner en efficacité (moins de perte de temps en ressaisies.) et en qualité (fiabilité et mise à jour des informations).

Avec le soutien de

En collaboration avec