Vers le contenu principal

Ventilation des cuisines professionnelles : Huit nouvelles normes pour vous aider

Ventilatie van professionele keukens: acht nieuwe normen om u te helpen - Ventilation des cuisines professionnelles : Huit nouvelles normes pour vous aider

La ventilation des cuisines professionnelles nécessite une attention particulière étant donné la quantité de polluants et la chaleur dégagés. Une série de 8 normes européennes sur ce sujet vient d’être publiée. Ces normes facilitent le calcul du débit d’air et la conception du système de ventilation.

Entre 2016 et 2019, une série de normes consacrées à la ventilation des cuisines professionnelles a été publiée. Il s’agit de la série NBN EN 16282 -1 à -8 comprenant 8 normes :

  • 1 : Exigences générales et méthode de calcul
  • 2, 3, 4, 6 : Conception et exigences de sécurité pour les hottes, les plafonds de ventilation, les entrées d’air, les sorties d’air et les séparateurs d’aérosols
  • 5 : Conception et dimensionnement des conduits d’air
  • 7 : Systèmes fixes de lutte contre l'incendie
  • 8 : Traitement de la fumée de cuisson.

La NBN EN 16282-1 fournit différentes informations pratiques telles que la classification des cuisines professionnelles, trois méthodes de calcul préliminaire des débits d’air, une méthode détaillée de dimensionnement ainsi que des exigences générales sur la fourniture et l’extraction d’airUn exemple de dimensionnement est fourni en annexe de la norme.

De manière très pratique, la norme indique que les cuisines contenant un équipement de cuisine ayant une alimentation en puissance nominale supérieure à 25 kW doivent être équipées d’une alimentation en air et d’une extraction d’air mécaniques. Toutes les autres cuisines doivent comporter au moins un système de rejet d’air mécanique (une entrée d’air passive peut être tolérée).

Pour un calcul préliminaire lors de la phase initiale de planification, la norme indique que l’on peut considérer un débit d’air de 90 m³/h par m² pour une cuisine dans son intégralité. Pour les zones de rôtissage, de grillade, de cuisson au four et de lavage de la vaisselle, le débit d’air s’élève par contre à 120 m³/h par m².  La norme fournit également des valeurs indicatives pour les locaux annexes.

Local annexe

Débit d’air (m³/h par m²)

Préparation de la viande

25

Préparation du poisson

25

Préparation des légumes

25

Stockage des denrées sèches

6

Stockage du pain

6

Stockage de produits non alimentaires

6

Stockage des emballages vides

6

Point de livraison des plats chauds

60

 

Valeurs indicatives pour la ventilation des locaux annexes.

Le débit d’air repris doit être calculé de manière à assurer l’extraction de polluants la plus importante possible au-dessus du point de cuisson. Pour empêcher le transfert des odeurs de cuisine vers des zones extérieures à la cuisine, une pression négative est recommandée dans la cuisine. Aucun air extérieur non filtré ne doit entrer dans la cuisine.

En ce qui concerne le rejet de l’air de la cuisine vers l’extérieur, la norme indique qu’il doit se faire de manière verticale à travers le toit ou en un point approprié.

La NBN EN 16282-2 fournit une classification des hottes ainsi que des spécifications pratiques relatives à leurs dimensions, à leur hauteur d’installation, aux matériaux à employer ou encore aux aspects de nettoyage.

Ainsi, conformément à la norme le bord inférieur des hottes doit se situer à une hauteur comprise entre 2 m et 2,5 m au-dessus du niveau du sol. Les hottes doivent également présenter un débord d’au moins 30 cm par rapport au bord extérieur de l’équipement de cuisson.

La NBN EN 16282-5 s’intéresse à la conception et au dimensionnement des conduits de ventilation. Les spécifications de cette partie couvrent l’étanchéité à l’air, les vitesses d’air, les matériaux, la sécurité incendie ou encore le nettoyage.

Selon la norme, les conduits d’air repris et d’air rejeté ne peuvent pas être des conduits flexibles et ne peuvent être surmontés d’une sortie d’air de type « chapeau chinois ». Ils doivent de plus être relativement étanches à l’air (classe C selon la norme EN 12237). En ce qui concerne les matériaux, l’acier inoxydable est préféré mais l’acier galvanisé et le béton sont autorisés ; les matériaux synthétiques ne sont quant à eux pas autorisés.

La norme accorde également une grande importance aux aspects hygiéniques des conduits d’air. Ces derniers doivent donc être aussi courts que possible et présenter une déclivité vers un point de captage des aérosols facilement accessible. Les conduits d’air doivent être munis de panneaux d’accès pour le nettoyage afin de garantir que l’ensemble du système de conduit puisse être nettoyé.

Les 8 normes sont disponibles auprès du NBN (www.nbn.be).

L'Antenne Normes Energie et le climat intérieur

Le présent article a été rédigé avec le soutien du SPF Economie dans le cadre de l'Antenne Normes Energie et le climat intérieur.

Cette dernière a pour objectif d’informer l’ensemble du secteur belge de la construction – en particulier les PME – sur les différentes normes (produits, calcul ou essai) nationales et européennes (existantes ou en préparation) dans un domaine précis.

L'Antenne Normes Qualité de l’air intérieur

Le présent article a été rédigé avec le soutien du SPF Economie dans le cadre de l'Antenne Normes Qualité de l’air intérieur.

Cette dernière a pour objectif d’informer l’ensemble du secteur belge de la construction – en particulier les PME – sur les différentes normes (produits, calcul ou essai) nationales et européennes (existantes ou en préparation) dans un domaine précis.

Articles Liés