Vers le contenu principal

Un camion malaxeur qui roule au gaz ou à l'électricité au lieu de diesel

Vrachtwagen met betonmixer op gas of elektriciteit in plaats van op diesel - Un camion malaxeur qui roule au gaz ou à l'électricité au lieu de diesel

Afin de lutter contre la consommation élevée, l'émission de gaz d'échappement et les autres inconvénients du carburant diesel, certains camions toupie utilisent le gaz et l'électricité pour le transport et la livraison de béton prêt à l'emploi. Le changement de source d'énergie concerne l'entraînement de la toupie ou le moteur du camion.

Électricité et gaz

Dans un premier groupe, le malaxeur n'est plus entraîné par un système hydraulique lié au moteur du camion mais par un moteur électrique indépendant. L'alimentation en énergie peut provenir du réseau électrique, via une fiche universelle et une prise de courant, d'un générateur compact incorporé ou de batteries embarquées dans le camion. Selon le modèle de camion, les batteries se rechargent à l'arrêt via une prise de courant ou automatiquement pendant que le camion roule, par récupération de l'énergie cinétique. Dans certains modèles, le moteur électrique peut basculer sur une transmission classique via le moteur thermique quand la charge de la batterie est insuffisante.

Les camions malaxeurs de ce groupe ont une capacité comprise entre 8 et 9 m³ et l'un d'entre eux aurait une autonomie de 150 kilomètres.

Dans un second groupe, le moteur diesel du camion est remplacé par un moteur qui fonctionne au gaz pour véhicules. Il s'agit soit de gaz naturel soit de biométhane produit à partir de déchets organiques.  Ce dernier possède les mêmes propriétés que le gaz naturel mais émet moins de gaz à effet de serre.

Avantages et remarques

Un malaxeur qui dispose de son propre moteur électrique peut parfaitement charger et décharger le béton sans que le moteur du camion tourne. D'après les fabricants, cette conception réduirait de 30% la consommation de carburant et, par conséquent, les émissions de particules fines et de CO. Le moteur électrique serait aussi moins bruyant qu'un engin normal.

En combinaison avec la toupie électrique, le recours au gaz comme carburant pour le moteur du camion ferait, d'après ses développeurs, chuter les émissions de COde 96%, les émissions de particules fines de 92% et celles de NOx de 70%. En outre, le bruit du moteur au gaz serait inférieur de 3dB à celui d'un moteur diesel traditionnel.

Ce type de camions malaxeurs est donc très intéressant pour le transport et les livraisons dans un bâti dense ou en milieu fermé (tunnel, bâtiment industriel, etc.), dans des régions où sont imposées des exigences sévères en matière d'émissions et pour les livraisons de nuit.

Mais des obstacles subsistent: le nombre limité de bornes de recharge pour ce genre de camions, le coût des véhicules et le fait qu'il s'agit toujours d'un transport lourd qui risque de se voir interdire l'accès de certaines villes à l'avenir.

C-Watch Inspiring construction technology

C-Watch mène des activités de veille technologique à l'initiative de la Guidance technologique ‘Ecoconstruction et développement durable’ subsidiée par la Région de Bruxelles Capitale et Innoviris, l’Institut bruxellois pour la recherche et l’innovation.

Le service "C-Watch" n'est pas un inventaire des produits ou méthodes qui ont prouvé leur valeur ou qualité, et une publication ne peut, en aucun cas, être considérée comme un jugement de qualité de la part du CSTC ou de ses partenaires, ni des produits ou méthodes dans une phase de développement, ni de ceux qui sont déjà sur le marché.

C-Watch

Le CSTC, ensemble avec ses partenaires, offre le service "C-Watch" comme un service de support à l'innovation, à partir duquel des idées et produits innovants sont publiés en tant que source d'inspiration dans une première phase dans le processus d'innovation des entreprises de construction.