Vers le contenu principal

Systèmes automatiques déclenchant une alarme en cas de fuite d’eau

Automatische lekdetectiesystemen slaan alarm bij waterlekken - Systèmes automatiques déclenchant une alarme en cas de fuite d’eau

La détection rapide et facile des fuites dans les canalisations d’eau permet d’éviter des dommages et des frais importants. Il existe sur le marché différents systèmes qui surveillent la consommation d’eau dans les bâtiments et déclenchent une alarme en cas de fuite.

Le routeur déclenche l’alarme en cas de fuite d’eau. Source: Shayp

Applications dans les grands bâtiments

En vue de favoriser la durabilité, les grands bâtiments (administratifs) sont aujourd’hui souvent équipés d’un système de détection des fuites au niveau des canalisations d’eau (principales) et des blocs sanitaires.

Il existe à cet effet des modules électroniques spéciaux, qui sont généralement reliés au système de gestion du bâtiment. Ces modules surveillent de manière intelligente et continue la consommation d’eau et envoient ces données à l’utilisateur ou au gestionnaire, qui peut les consulter sur place et/ou à distance. Certains systèmes permettent de personnaliser les paramètres relatifs à la consommation d’eau (consommation quotidienne ou hebdomadaire maximale, durée maximale du débit continu, ou encore ouverture ou fermeture d’une conduite pour une durée déterminée, p. ex.). En cas de fuite, le module déclenche l’alarme de différentes manières (par e-mail, par SMS, au moyen d’une sirène, etc.) et prend lui-même les mesures nécessaires (arrêt automatique de l’alimentation en eau ou mise en contact direct de l’utilisateur avec d’éventuels réparateurs et/ou assureurs, p. ex.) afin de limiter les dégâts.

En ce qui concerne les blocs sanitaires, il existe des vannes d’arrêt munies d’un capteur de mouvement ou d’un module de temporisation, qui sont placées dans les conduites d’alimentation des différents blocs et qui coupent l’arrivée d’eau en l’absence d’utilisateurs. Si l’on y associe un compteur d’eau et un détecteur de fuites, le module électronique peut commander le robinet, enregistrer la consommation d’eau et les alertes du détecteur, mais aussi envoyer toutes les données de consommation à un système de gestion du bâtiment.

Systèmes de détection des fuites avec câbles détecteurs. Bron: Cadis

Dans les grands bâtiments, où même une petite fuite peut causer des dommages et des frais importants (centres de données, laboratoires, locaux techniques des hôpitaux, p. ex.), il est également possible d’utiliser des câbles spéciaux de détection des fuites. Ceux-ci sont disposés sous les salles informatiques, sous et autour des installations consommatrices d’eau ou autour des canalisations d’eau. Ils sont connectés à divers types de modules d’alarme pour différentes applications. Ces câbles permettent non seulement de détecter une fuite, mais aussi d’identifier avec précision son emplacement. L’installation de ce système implique néanmoins des frais d’investissement plus élevés.

Applications dans les habitations

Des systèmes plus simples (et moins chers) sont disponibles pour les habitations.

Il est en effet également possible de surveiller la consommation d’eau en permanence en installant un compteur spécial sur la canalisation d’eau. Celui-ci peut être relié par Internet à un serveur central, de façon à collecter et à afficher toutes les données via une application sur smartphone ou sur ordinateur. Certains systèmes permettent à l’utilisateur de régler lui-même un certain nombre de paramètres, tandis que d’autres permettent de suivre aussi d’autres paramètres (température de l’eau, p. ex.). En cas d’anomalies, la centrale avertira automatiquement l’utilisateur par différents moyens et le système pourra éventuellement couper l’alimentation en eau de manière automatisée. Toutefois, étant donné que ces compteurs sont plus simples que ceux des grands bâtiments et qu’ils n’utilisent en général pas d’algorithmes complexes de détection des fuites, mais se basent uniquement sur le dépassement d’une consommation maximale, le risque de fausse alerte est plus grand. De plus, ces systèmes se contentent d’indiquer la possibilité d’une fuite et ne sont généralement pas en mesure de détecter les fuites mineures.  

Un robinet détecteur de fuite. Source: Dubourgel

D’autres systèmes emploient de petits capteurs sans fil placés aux endroits à risques dans un bâtiment (à côté du lave-linge, p. ex.). Ces capteurs détectent l’eau en cas d’inondation, mais peuvent également surveiller d’autres paramètres tels que la température de l’eau, la température ambiante et l’humidité d’une pièce. Ils sont connectés par wifi ou par Ethernet à une centrale située dans le bâtiment et/ou peuvent être suivis via une application sur smartphone ou via un site Internet. Certains systèmes permettent de définir des limites pour chaque capteur. En cas d’inondation et/ou de température trop faible, d’humidité trop élevée ou trop basse, différents avertissements sont envoyés (à des personnes prédéfinies). Dans la plupart des cas, la centrale peut couper automatiquement le robinet principal de la canalisation d’eau. Dans les autres cas, cette opération peut être réalisée manuellement à distance. Grâce à une connexion avec d’autres systèmes domotiques, l’alimentation en eau peut en outre être coupée de manière (semi-)automatique en cas d’absence des utilisateurs du bâtiment.

Enfin, il existe aussi un robinet d’alimentation spécial à relier à une toilette individuelle. Ce robinet est capable de détecter une fuite dans la vanne et de la fermer. L’utilisateur ne peut alors plus employer la toilette, à moins d’appuyer sur un bouton spécial. Le robinet se referme ensuite jusqu’à ce que la réparation soit effectuée. Il est placé le long du bord ou au fond de la chasse d’eau. Il ne peut toutefois pas être installé sur une toilette murale avec réservoir intégré.

C-Watch Inspiring construction technology

C-Watch mène des activités de veille technologique à l'initiative de la Guidance technologique ‘Ecoconstruction et développement durable’ subsidiée par la Région de Bruxelles Capitale et Innoviris, l’Institut bruxellois pour la recherche et l’innovation.

Vous cherchez un détecteur de fuites ?

TechCom est là pour ça !
Le service "C-Watch" n'est pas un inventaire des produits ou méthodes qui ont prouvé leur valeur ou qualité, et une publication ne peut, en aucun cas, être considérée comme un jugement de qualité de la part du CSTC ou de ses partenaires, ni des produits ou méthodes dans une phase de développement, ni de ceux qui sont déjà sur le marché.

C-Watch

Le CSTC, ensemble avec ses partenaires, offre le service "C-Watch" comme un service de support à l'innovation, à partir duquel des idées et produits innovants sont publiés en tant que source d'inspiration dans une première phase dans le processus d'innovation des entreprises de construction.