Vers le contenu principal

Qu’en est-il de l’impression 3D dans le secteur de la construction ?

Hoe staat het met 3D-printing in de bouwsector? - Qu’en est-il de l’impression 3D dans le secteur de la construction ?

Souvent appelée ‘fabrication additive’ (ou additive manufacturing), l’impression 3D est une technologie jeune, mais en pleine expansion, avec des implications sérieuses pour le monde industriel. Le secteur de la construction n’est pas non plus en reste. Jetons un coup d’œil à la base de données des brevets et analysons l’évolution de cette technique.

En 1984, le trio français Jean-Claude André, Olivier de Witte, et Alain le Méhauté ont déposé le premier brevet relatif à ce procédé : Dispositif pour réaliser un modèle de pièce industrielle (FR2567668). Ensuite, Charles Hull a déposé le brevet Apparatus for production of three-dimensional objects by stereolithography (US4575330) en 1986. La première machine commerciale, quant à elle, a été développée par 3D Systems en 1988.

Aujourd’hui, on dénombre dans le secteur de la construction près de 400 brevets relatifs à l’impression 3D. Le récent rapport de l’EPO Europe is a global hub for innovation in 3D printing classe ce secteur à la 6e place en termes de nombre de brevets déposés. Au vu du nombre relativement réduit de brevets, on peut en déduire que l’impression 3D est une technologie encore jeune qui laisse une marge de manœuvre pour l’innovation.

Parallèlement, un nombre croissant de projets et de chantiers fleurissent ces dernières années. La société Kamp C en est un bel exemple puisqu’elle a récemment construit un bâtiment entier en 3D, dans le cadre du projet C3PO de l’université de Gent. Il est donc certain que l’impression 3D est en pleine expansion et a des implications majeures pour le secteur de la construction.

Lisez l'article complet

La Cellule Brevets du CSTC (OCBC)

Cet article a été rédigé par la Cellule Brevets du CSTC. La mission de l’OCBC est de sensibiliser les entrepreneurs à l’importance de la propriété intellectuelle. Nous vous renseignons sur la meilleure manière d’exercer vos droits de propriété intellectuelle en cas d’innovation, de manière à protéger vos inventions.

Le terme propriété intellectuelle désigne un ensemble d’éléments (tels que les brevets et les marques) dont une entreprise possède le droit de propriété, consciemment ou non. Celle-ci permet à l’entreprise d’interdire aux autres de se servir de cette propriété. Le revers de la médaille est qu’une entreprise peut bafouer les droits de propriété intellectuelle d’une autre, parfois sans le vouloir.

L’OCBC se tient à la disposition des entreprises de construction pour répondre à toutes leurs questions concernant l’innovation et les droits de propriété intellectuelle. Pour ce faire, nous organisons des actions collectives, mais nous proposons aussi une assistance individuelle aux entrepreneurs.

La Cellule Brevets OCBC du CSTC s’intéresse à l’innovation afin de sensibiliser les entrepreneurs à l’importance de la propriété intellectuelle. Les informations que nous publions ne constituent en aucun cas un jugement de la valeur des produits et des méthodes mentionnés de la part du CSTC ou des autres partenaires.

OCBC