Vers le contenu principal

Les fossés se transforment en pistes cyclables, en systèmes d’évacuation de l’eau et en espace pour les impétrants

Gracht wordt fietspad, waterafvoer en ruimte voor nutsleidingen - Les fossés se transforment en pistes cyclables, en systèmes d’évacuation de l’eau et en espace pour les impétrants

Un système préfabriqué pour enrayer la pénurie de pistes cyclables tout en veillant à une gestion durable des eaux pluviales et à une solution flexible pour les impétrants.

Grâce à Vélonet, Luc Maes et Guy Doumen proposent un système préfabriqué intégré à mettre en œuvre dans les fossés, qui combine les fonctions de piste cyclable, d’évacuation des eaux pluviales et de zone facilement accessible pour l’installation et l’entretien des impétrants.

Eléments préfabriqués en béton

Le concept se base sur un ensemble d’éléments préfabriqués en béton successifs et reliés entre eux, composés de compartiments et de plaques. L’eau pluviale est recueillie dans les compartiments et y est temporairement stockée. La piste cyclable se trouve au-dessus des dalles en béton. Une goulotte en plastique pouvant accueillir des conduites est placée sous la plaque de recouvrement.

Gestion des eaux pluviales

En cas de pluies abondantes ou prolongées, Vélonet contribue à réduire les risques d’inondation. Des tuyaux le long de la route permettent de récolter l’eau pluviale qui sera stockée dans des compartiments en béton. La rétention est même possible sur les pentes via une série de compartiments successifs. L’ensemble est réglable hydrauliquement pour faciliter le transport de l’eau. L’eau stockée s’infiltre dans le sous-sol par des perforations dans les plaques latérales de l’élément. Un géotextile assure la filtration des hydrocarbures pour protéger le sol. Evidemment, la capacité d’infiltration dépend fortement du type de sous-sol et du niveau de la nappe phréatique. L’eau est susceptible de rester dans le compartiment, ce qui réduit bien sûr considérablement la capacité d’évacuation. Dans de telles situations, il est possible de prévoir une ouverture de trop-plein en dessous, au niveau du raccordement, afin d’assurer un débit contrôlé et donc la vidange des bacs. Cette mesure peut être prise sur la base d’une étude hydrologique approfondie (plan d’eau pluviale). Les eaux usées (EU) sont évacuées séparément par les tuyaux d’égout.

Illustration du fossé couvert, avec l’eau de pluie stockée (bleu) et les impétrants (rouge). Source : Velonet.

Impétrants

Les impétrants dans la goulotte et les zones de gestion de l’eau sous la plaque de recouvrement en béton restent accessibles en vue d’effectuer des adaptations et l’entretien sans nécessiter de travaux de terrassement. Il en résulte un gain de temps considérable pour les entreprises concernées et moins de désagréments pour les riverains.

Piste cyclable ou sentier de promenade

Une piste cyclable, un sentier de promenade, un trottoir, une bande de stationnement ou une bande de circulation peut être aménagé sur les plaques de recouvrement en béton. Ce système permet ainsi d’utiliser l’espace public de manière optimale pour la circulation et la gestion de l’eau. Les modules sont attachés les uns aux autres afin d’éviter que des affaissements locaux ne provoquent des inégalités sur la piste cyclable. Différents coudes standards sont prévus sous forme de modules préfabriqués pour permettre la construction de toutes sortes de pistes cyclables.

Brevets et commercialisation

Soucieux de protéger son innovation contre un usage illicite par d’autres, l’inventeur, Luc Maes, a déposé une demande de brevet. Pour ce faire, il a consulté la Cellule Brevets du CSTC, laquelle a vérifié la nouveauté, l’originalité et l’applicabilité industrielle de l’invention, trois conditions importantes à l’obtention d’un brevet. L’architecte a ensuite obtenu un brevet belge et européen. En outre, les sociétés Eurodal et De Bonte-Van Hecke collaborent depuis trois ans à la commercialisation de ce modèle. En 2019, poste d’essai a été mis en place sur le site d’Eurodal à Grobbendonk. Dans un premier temps, un dispositif d’essai en surface sera testé, à travers duquel l’eau sera pompée pour simuler la filtration, la sédimentation et l’écoulement. Un cluster d’entreprises a aussi été créé en vue de coordonner leurs produits individuels afin de développer des solutions durables pour le stockage, l’infiltration et la réutilisation de l’eau pluviale à faible profondeur et au niveau local.

C-Watch Inspiring construction technology

C-Watch mène des activités de veille technologique à l'initiative de la Guidance technologique ‘Ecoconstruction et développement durable’ subsidiée par la Région de Bruxelles Capitale et Innoviris, l’Institut bruxellois pour la recherche et l’innovation.

Le service "C-Watch" n'est pas un inventaire des produits ou méthodes qui ont prouvé leur valeur ou qualité, et une publication ne peut, en aucun cas, être considérée comme un jugement de qualité de la part du CSTC ou de ses partenaires, ni des produits ou méthodes dans une phase de développement, ni de ceux qui sont déjà sur le marché.

C-Watch

Le CSTC, ensemble avec ses partenaires, offre le service "C-Watch" comme un service de support à l'innovation, à partir duquel des idées et produits innovants sont publiés en tant que source d'inspiration dans une première phase dans le processus d'innovation des entreprises de construction.