Vers le contenu principal

La plaque de plâtre fête ses 125 ans!

De gipsplaat wordt 125 jaar! - La plaque de plâtre fête ses 125 ans!

La fameuse plaque de plâtre célèbre un anniversaire spécial ! Il y a exactement 125 ans, deux ingénieurs new-yorkais ont créé la première plaque de plâtre. Indispensable dans la construction, cette invention n’a cessé d’évoluer.

Le 22 mai 1894, Augustin Sackett dépose un brevet pour une couche de plâtre pressée entre deux feuilles de papier-feutre à l’aide d’une gigantesque roue en bois : la plaque de plâtre est née. A cette époque, les maisons étaient principalement construites en bois. Le plâtre constitue une solution plus sûre que ce matériau combustible.

En 1916, John et Joseph Schumacher découvrent une méthode de fabrication de longues plaques sur un tapis roulant. Celles-ci sont équipées de papier ralentissant l’imprégnation de l’eau. Le produit final se rapproche de la plaque de plâtre telle que nous la connaissons aujourd’hui. Après la Seconde Guerre mondiale, la production en série du plâtre s’accélère, en partie grâce à son faible coût par rapport au bois ou au métal.

125 ans plus tard, l’invention de Sackett est utilisée dans presque tous les bâtiments. Et le produit continue son évolution. Des centaines d’autres brevets sont déposés chaque année, ce qui témoigne de l’intérêt soutenu des fabricants. Les exemples sont variés : plaques renforcées de métal, plâtre renforcé de fibres synthétiques, amélioration des joints, protection des angles, nouveaux types de fixations, panneaux possédant une résistance acoustique, …

Si la marque devient le terme générique pour désigner le produit protégé, le propriétaire en perd les droits. Une entreprise peut donc être victime de son propre succès. Certaines grandes marques (Kärcher, ISOMO, Bic, Scotch, …) se sont clairement opposées à l’utilisation de leur marque comme nom commun. C’est pourquoi nous recommandons d’utiliser le terme ‘plaque de plâtre’.

Attention à la dénomination !

De nos jours, les plaques de plâtre sont souvent appelées ‘Gyproc’, une marque déposée. Mais n’oubliez pas que le nom d’une marque doit être ‘distinctif’, c’est-à-dire qu’il ne peut désigner directement le produit. Il n’est donc pas possible de mentionner ‘plâtre’.

La plaque de plâtre : un brevet qui a 125 ans !

La Cellule Brevets du CSTC (OCBC)

Cet article a été rédigé par la Cellule Brevets du CSTC. La mission de l’OCBC est de sensibiliser les entrepreneurs à l’importance de la propriété intellectuelle. Nous vous renseignons sur la meilleure manière d’exercer vos droits de propriété intellectuelle en cas d’innovation, de manière à protéger vos inventions.

Le terme propriété intellectuelle désigne un ensemble d’éléments (tels que les brevets et les marques) dont une entreprise possède le droit de propriété, consciemment ou non. Celle-ci permet à l’entreprise d’interdire aux autres de se servir de cette propriété. Le revers de la médaille est qu’une entreprise peut bafouer les droits de propriété intellectuelle d’une autre, parfois sans le vouloir.

L’OCBC se tient à la disposition des entreprises de construction pour répondre à toutes leurs questions concernant l’innovation et les droits de propriété intellectuelle. Pour ce faire, nous organisons des actions collectives, mais nous proposons aussi une assistance individuelle aux entrepreneurs.

La Cellule Brevets OCBC du CSTC s’intéresse à l’innovation afin de sensibiliser les entrepreneurs à l’importance de la propriété intellectuelle. Les informations que nous publions ne constituent en aucun cas un jugement de la valeur des produits et des méthodes mentionnés de la part du CSTC ou des autres partenaires.

La Cellule Brevets OCBC du CSTC