Vers le contenu principal

L’intelligence artificielle contribue à la sécurité sur chantier

Artificiële intelligentie zorgt voor veiligere werven - L’intelligence artificielle contribue à la sécurité sur chantier

De plus en plus de solutions d'IA permettent de surveiller la sécurité sur chantier et même de suggérer des mesures proactives.

Contrôle des EPI

L’une de ces applications d’IA vérifie si les personnes sur chantier utilisent ou non des équipements de protection individuelle (EPI). Si une personne sans EPI obligatoire est signalée, le système peut émettre un signal d’alarme ou refuser l’accès au chantier à cette personne. Grâce à l’IdO (Internet des objets), l’application peut même être reliée à l’EPI et activer son mode de sécurité éventuel. André Kuramoto, ingénieur chez Petrobras, a écrit un algorithme autodidacte pour vision par ordinateur, une forme de vision industrielle capable de reconnaître et de classifier des images sur la base d’un entraînement avec une grande quantité de données. Le système peut être relié à une caméra de surveillance standard.

Tags intelligents

Le recours à l’IA pour signaler des situations dangereuses sur chantier et même prévoir le risque d’accident connaît un nombre croissant d’applications. Ainsi, l’entreprise Smartvid.io a développé la technologie Vinnie (Very Intelligent Neural Network for Insight & Evaluation) capable d’apposer des tags intelligents sur des images ou des vidéos par le biais d’un processus autodidacte. Sur la base d’images soumises par quelques grandes entreprises de construction, le système a appris à reconnaître certaines situations risquées sur un chantier. Vinnie est ainsi en mesure, sur la base d’images d’observation, d’identifier et de signaler les risques éventuels en matière de sécurité (par exemple non-port du casque ou du gilet de sécurité) sur un chantier en cours. Elle serait même capable d’évaluer le risque d’accident et de recommander les mesures nécessaires en temps utile. Vinnie est actuellement considérée comme une technologie d’appoint car elle n’est pas encore en mesure d’estimer les risques potentiels pour la sécurité comme peut le faire un responsable sécurité humain.

Observations en matière de sécurité Smartvid.io https://www.smartvid.io
Observations en matière de sécurité
Smartvid.io https://www.smartvid.io

Assistant de sécurité

Autodesk présente l’application d’IA Construction IQ comme fonctionnalité supplémentaire sur sa plateforme de gestion de projet BIM 360. Cet algorithme autodidacte a été entraîné, à l’aide des données de 30 000 bâtiments de types différents, de 150 millions de problèmes de construction et d’innombrables checklists, à analyser des données en matière de qualité et de sécurité. Il tient compte des sous-traitants dans cette analyse. Les risques potentiels (chute, choc, pincement, électrocution, incendie) sont détectés, classés par ordre de priorité et consultables sur la plateforme de gestion de projet. Construction IQ signale également les situations ou les causes qui sont à l’origine des risques potentiels d’accident comme les échafaudages, les échelles, les EPI, les matériaux, l’équipement ou les arêtes vives.

Machines complexes

Les prétentions de la société canadienne Contextere sont un peu plus éloignées du chantier traditionnel, mais très intéressantes. Elle se focalise sur l’installation, le fonctionnement et l’entretien de machines et d’installations complexes. Le logiciel est alimenté de données relatives aux machines et à la personne qui les installe ou les entretient. L’installateur, l’opérateur ou l’agent d’entretien pourrait établir une connexion sans fil avec la machine afin de vérifier quelles interventions ou actions sont nécessaires ou indiquées.  Cette technologie pourrait non seulement renforcer la sécurité, mais également être utile pour garder sous contrôle la complexité croissante des équipements et pour faire face au manque de professionnels qualifiés.

C-Watch Inspiring construction technology

C-Watch mène des activités de veille technologique à l'initiative de la Guidance technologique ‘Ecoconstruction et développement durable’ subsidiée par la Région de Bruxelles Capitale et Innoviris, l’Institut bruxellois pour la recherche et l’innovation.

Le service "C-Watch" n'est pas un inventaire des produits ou méthodes qui ont prouvé leur valeur ou qualité, et une publication ne peut, en aucun cas, être considérée comme un jugement de qualité de la part du CSTC ou de ses partenaires, ni des produits ou méthodes dans une phase de développement, ni de ceux qui sont déjà sur le marché.

C-Watch

Le CSTC, ensemble avec ses partenaires, offre le service "C-Watch" comme un service de support à l'innovation, à partir duquel des idées et produits innovants sont publiés en tant que source d'inspiration dans une première phase dans le processus d'innovation des entreprises de construction.