Vers le contenu principal

Des voiries exemptes de neige et de verglas, sans sels de déverglaçage

Sneeuw- en ijsvrije wegen zonder strooizout - Des voiries exemptes de neige et de verglas, sans sels de déverglaçage

Des techniques innovantes permettent d’empêcher l’accumulation de neige et la formation de verglas sur les routes, sans utilisation des sels de déverglaçage traditionnels. L'asphalte libérant du sel est l'une des solutions.

Asphalte antigel

Première solution possible : de l'asphalte qui, exposé à de faibles températures, libère progressivement du sel, prévenant ou retardant ainsi la formation de verglas sur le revêtement routier. Ce type d’asphalte a été notamment appliqué sur un pont pour cyclistes aux Pays-Bas .

Béton ou asphalte additionné de matériaux à changement de phase

Au lieu de sels, il est également possible d'utiliser des matériaux à changement de phase (MCP) qui, à une température déterminée, passent d'une « phase » à l'autre, par exemple de l’état solide à l'état liquide. L'addition de MCP au béton ou à l'asphalte (par ex. dans les pores du granulat pour béton ou dans de tuyaux traversant le béton) permet d'obtenir un revêtement routier qui, par temps de gel, se refroidit moins vite et peut dès lors se dégeler de manière autonome.

Béton conducteur

Un autre objet de recherche est celui du béton conducteur. Outre les ingrédients usuels du béton classique, on ajoute à cette variété 20 % de copeaux d'acier et de particules de carbone. Ces éléments permettent au béton de conduire la chaleur générée par une source électrique externe.

Béton additionné de copeaux d'acier pouvant être chauffé afin d’empêcher l’accumulation de neige à sa surface. Source : Mr. Scott Schrage, University Communications, University of Nebraska-Lincoln, U.S.A.

Jus d'herbe

Des chercheurs néerlandais se penchent déjà depuis 2012 sur le développement d’un jus d'herbe pouvant servir d'élément de dégivrage. Ce jus est obtenu par pressage d’herbes de tonte récoltées sur les accotements routiers, un processus permettant d’en extraire des fibres et du jus. Les fibres peuvent être utilisées dans l'industrie du papier, tandis que le jus, relativement doux, pourrait éventuellement servir de substitut écologique aux sels de déverglaçage.

Copeaux de bois

Autre solution de remplacement aux sels de déverglaçage : les copeaux de bois imprégnés de chlorure de magnésium. Disponibles en grandes quantités, les copeaux sont par ailleurs biodégradables à 100 %. Ils sont également inoffensifs pour les routes et les bâtiments et présentent un pH neutre, ne constituant dès lors pas une menace pour les eaux souterraines et de surface.

Autres possibilités

D'autres possibilités (notamment le jus de betterave, le sirop de maïs, le sable et les tapis chauffants) ont été éprouvées ces dernières années, quoique présentant un résultat insuffisant pour pouvoir bannir l'utilisation de sels de déverglaçage traditionnels. 

C-Watch Inspiring construction technology

C-Watch mène des activités de veille technologique à l'initiative de la Guidance technologique ‘Ecoconstruction et développement durable’ subsidiée par la Région de Bruxelles Capitale et Innoviris, l’Institut bruxellois pour la recherche et l’innovation.

Le service "C-Watch" n'est pas un inventaire des produits ou méthodes qui ont prouvé leur valeur ou qualité, et une publication ne peut, en aucun cas, être considérée comme un jugement de qualité de la part du CSTC ou de ses partenaires, ni des produits ou méthodes dans une phase de développement, ni de ceux qui sont déjà sur le marché.

C-Watch

Le CSTC, ensemble avec ses partenaires, offre le service "C-Watch" comme un service de support à l'innovation, à partir duquel des idées et produits innovants sont publiés en tant que source d'inspiration dans une première phase dans le processus d'innovation des entreprises de construction.