Vers le contenu principal

Des radiateurs produisant de l’électricité

Radiatoren wekken elektriciteit op - Des radiateurs produisant de l’électricité

Des radiateurs ou des conduites d’évacuation d’eau chaude qui produisent aussi de l’électricité ? Avec la thermoélectricité, une méthode de production d’électricité connue depuis près de 200 ans mais jamais exploitée à grande échelle, cela devient possible.

En raison du faible rendement de conversion de la chaleur en électricité et du coût des composants, la thermoélectricité reste assez peu mise à profit pour la production d’électricité. Cependant, dans certains cas spécifiques, cette technologie semble trouver sa place.

C’est notamment le cas pour l’alimentation de vannes thermostatiques programmables pour radiateurs. L’application de la thermoélectricité évite qu'on doive installer un câble électrique pour alimenter la vanne ou remplacer des piles tous les ans.

Une autre application est la récupération de la chaleur perdue, par exemple dans des conduites d’évacuation d’eau chaude. La thermoélectricité trouve aussi des applications hors du secteur de la construction, notamment dans la récupération d’énergie sur le conduit d’échappement des voitures, ainsi que dans l’alimentation de montres électroniques par la chaleur du poignet ou la recharge d’un smartphone sur un four à bois.

Pour chacune de ces applications potentielles, il est bien entendu important d’analyser leurs avantages et inconvénients avec un esprit critique. Parmi les avantages, on peut par exemple citer la récupération de chaleur perdue, l’utilisation de chaleur à faible température ou encore la possibilité de disposer d’électricité même en l’absence de réseau de distribution. D’un autre côté, il ne faut pas perdre de vue que la fabrication des modules thermoélectriques nécessite de l’énergie et des matières premières (généralement du tellure de bismuth mais des recherches sont en cours pour utiliser des métaux plus courants tels que le fer, le vanadium et l’aluminium).

Le projet de recherche Delta-T mené par l’UCL en collaboration avec le CSTC a pour objectif de mettre au point un dispositif d’autoalimentation électrique à partir d’une source de chaleur. Les systèmes pourront ainsi produire leur propre électricité. Les câblages et piles deviendront inutiles. Découvrez en images le projet DELTA-T.

C-Watch Inspiring construction technology

C-Watch mène des activités de veille technologique à l'initiative de la Guidance technologique ‘Ecoconstruction et développement durable’ subsidiée par la Région de Bruxelles Capitale et Innoviris, l’Institut bruxellois pour la recherche et l’innovation.

Le service "C-Watch" n'est pas un inventaire des produits ou méthodes qui ont prouvé leur valeur ou qualité, et une publication ne peut, en aucun cas, être considérée comme un jugement de qualité de la part du CSTC ou de ses partenaires, ni des produits ou méthodes dans une phase de développement, ni de ceux qui sont déjà sur le marché.

C-Watch

Le CSTC, ensemble avec ses partenaires, offre le service "C-Watch" comme un service de support à l'innovation, à partir duquel des idées et produits innovants sont publiés en tant que source d'inspiration dans une première phase dans le processus d'innovation des entreprises de construction.