Vers le contenu principal

Appliqué correctement, le produit isolant en mousse PUR projetée in situ n’entraîne aucun effet néfaste sur la santé

Selon le Conseil néerlandais de la santé, une application correcte du produit isolant en mousse PUR projetée in situ génère une exposition très faible aux substances dangereuses pour les utilisateurs du bâtiment isolé, rendant ses effets néfastes sur la santé improbables. Une mauvaise application a pour effet d’accroître les risques pour la santé des utilisateurs.

La mousse PUR projetée in situ est largement appliquée pour l'isolation de planchers et de vides sanitaires, et parfois aussi pour les toitures et les murs creux. Lors de l’application in situ, deux composants sont mélangés, la réaction chimique qui en résulte formant une couche de mousse isolante. Un composant est constitué d'isocyanates, l'autre de polyols ainsi que de catalyseurs, d'agents gonflants et de retardateurs de flammes. Les isocyanates et catalyseurs sont connus pour leur nocivité pour la santé lorsqu'ils sont présents à une dose trop élevée dans l’air intérieur inhalé.

Dans un récent avis (N° 2020/24), le Conseil néerlandais de la santé s'est penché sur les effets que provoque le produit isolant en mousse PUR projetée in situ sur la santé. La conclusion de la commission est la suivante : en cas d’application correcte, aucun isocyanate ni polyol ne se dégage de la mousse PUR durcie. Certains catalyseurs, agents gonflants et retardateurs de flammes restent présents dans la mousse et, même si celle-ci est bien durcie, sont libérés lentement et en très faibles concentrations au fil du temps. Toutefois, aucun excès des valeurs recommandées pour la santé n'a été constaté pour ces substances dans l'air intérieur des habitations examinées. La commission néerlandaise fait toutefois remarquer que les effets sanitaires d'une exposition chronique à toutes les substances libérées n’ont pas fait l’objet d'une recherche approfondie et que des recherches supplémentaires s'avèrent souhaitables (par exemple, sur les effets des récents agents gonflants HFO). De plus, ils constatent que les retardateurs de flammes peuvent également s’accumuler sur d’autres matériaux et poussières de maison.

Une étude néerlandaise indique que lorsque la réaction de durcissement ne se déroule pas correctement ou que si les directives de sécurité ne sont pas respectées, les habitants peuvent bel et bien être exposés aux isocyanates et aux produits de réaction indésirables par le biais de l'air intérieur dans les premières heures et les premiers jours suivant la fin des travaux. Afin d'éviter une éventuelle exposition à ces substances nocives, il est donc extrêmement important que les entreprises d'isolation garantissent une mise en œuvre de qualité et respectent les mesures de sécurité nécessaires. La commission conseille dès lors aux responsables politiques néerlandais d'évaluer les pratiques professionnelles actuelles et d'examiner s'il convient d'imposer les directives relatives aux installateurs certifiés.

La Belgique, comme les Pays-Bas, n’applique pas de réglementation spécifique pour la mise en œuvre du produit isolant en mousse PUR projetée. Afin de garantir une mise en œuvre de qualité et, par conséquent, d'éviter que les habitants soient exposés à des substances indésirables, il est fortement recommandé aux entreprises d'installation belges de respecter scrupuleusement les directives suivantes :

  • les directives techniques de leurs fournisseurs ;
  • les directives générales et méthodes de contrôle in situ de la norme « NBN EN 14315-2 (2013) » ainsi que les spécifications relatives à la mise en œuvre du produit isolant en mousse PUR projetée ;
  • les directives de Constructiv concernant la protection collective des personnes sur un lieu de travail avec un produit isolant en mousse PUR projetée : « Fiche d'instruction du poste de travail 2051 (2019) ».

Le tableau ci-après reprend un aperçu des grands principes de ces différentes directives qu'il convient d'appliquer pour veiller à une mise en œuvre de qualité et pour empêcher la libération de quantités importantes de substances nocives du produit isolant en mousse PUR projetée après la mise en œuvre.

Instructions d’application Mesures supplémentaires
Utiliser un appareil en bon état de fonctionnement (unité d'alimentation et de pompage, tuyaux chauffés, pistolet à projection) Empêcher que les habitants ou des tiers ne soient présents dans le bâtiment isolé durant les travaux et jusqu'à deux heures après ceux-ci
Utiliser les deux composants dans les bonnes proportions de mélange (souvent 1:1, voir les informations techniques du fournisseur) Si possible, clore la zone dans laquelle le PU est projeté (compartimentage).
Respecter les restrictions de l'épaisseur de couche (qui s'élèvent souvent à 4 cm) et les temps d'attente entre les couches successives (voir les informations techniques du fournisseur). Assurer une ventilation (forcée) suffisante sur le chantier (compartimenté) (recommandation Constructiv : 30 ACH).
Travailler dans des conditions adaptées sur le plan du milieu ambiant (température et humidité relative) et de la température du substrat adaptées (voir les informations techniques du fournisseur). Lors de l'application de l'isolation de plancher dans une pièce de vie : recouvrir d'un film les autres matériaux (dormants, enduits) jusqu'à minimum 1 m au-dessus du plancher porteur afin qu'ils ne soient pas éclaboussés par les brumisations de PU.

Pour la Belgique, un cadre de qualité (volontaire) a été développé par BCCA asbl sous la forme d'une certification de produit (ATG) pour les systèmes de mousse PUR projetée in situ. Les installateurs agréés par les titulaires d'ATG peuvent ainsi démontrer leur aptitude technique et leur surveillance de la qualité interne de manière objective et certifiée.

Pour votre information, nous vous signalons également que le CSTC planche actuellement, par le projet de recherche prénormative SOLIS, sur un cadre normatif et sur des critères d'utilisation pour le produit isolant en mousse PUR projetée sous chape. Les aspects sanitaires du produit isolant PUR ne sont pas abordés dans ce projet de recherche.

Plus d’informations :

L'Antenne Normes Qualité de l’air intérieur

Le présent article a été rédigé avec le soutien du SPF Economie dans le cadre de l'Antenne Normes Béton-mortier-granulats.

Cette dernière a pour objectif d’informer l’ensemble du secteur belge de la construction – en particulier les PME – sur les différentes normes (produits, calcul ou essai) nationales et européennes (existantes ou en préparation) dans un domaine précis.

Articles Liés