Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

24/02/2018

CSTC Home
  1. Services
  2. Normalisation
  3. AN Détails constructifs
  4. Base de données détails constructifs

Détail constructif sol intérieur-traversée

Obturation résistant au feu des joints linéaires dans des planchers massifs résistant au feu au moyen de mousse résistant au feu

Référence : 3093
Date de publication : 01-03-2015

3093_DET1_1.svg
Fig. 128 Obturation résistant au feu des joints linéaires dans des planchers massifs résistant au feu au moyen de mousse résistant au feu.
 
1. Plancher massif
2. Joint linéaire
3. Mousse résistant au feu
La figure 128 schématise les prescriptions de mise en oeuvre applicables à l'obturation résistant au feu des joints linéaires dans un plancher massif résistant au feu ou au droit de la jonction entre un plancher massif et un mur massif au moyen d'une mousse résistant au feu.
 
1. Plancher massif
Le plancher massif doit répondre aux conditions d'un plancher massif standardisé ou d'un plancher massif similaire. D'autres planchers massifs sont admis, pour autant que leur usage soit autorisé par le rapport d'essai du dispositif résistant au feu à placer dans le plancher ou par une attestation similaire.
 
2. Joint linéaire
La largeur du joint linéaire varie généralement entre 5 et 50 mm environ.
 
3. Mousse résistant au feu
Il convient de dépoussiérer et de nettoyer le joint avant d'appliquer la mousse résistant au feu. Il est parfois conseillé d'aussi l'humidifier préalablement. Les consignes du fabricant et le rapport d'essai doivent être respectés. La profondeur de remplissage nécessaire (généralement 50 à 200 mm) dépend de la largeur de joint et de la résistance au feu à atteindre (EI). Dans ce contexte, les valeurs spécifiées dans le rapport d'essai et les consignes du fabricant doivent être scrupuleusement respectées. Il est conseillé de remplir le joint sur toute l'épaisseur du plancher. La finition de la mousse résistant au feu doit éventuellement être réalisée avec un joint souple pour protéger cette dernière des rayons UV.
Les mousses résistant au feu sont généralement moins déformables que les mastics résistant au feu. La déformation maximale de la mousse utilisée doit pouvoir reprendre les déformations attendues de la construction dans des conditions normales (en l'absence d'incendie).

Publications associées