Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

24/06/2018

CSTC Home

Détail constructif mur intérieur-traversée

Obturation résistant au feu d'une traversée de cloison légère résistant au feu par une conduite combustible au moyen d'une coquille d'isolation éventuellement revêtue d'un coating résistant au feu

Référence : 3010
Date de publication : 01-03-2015

3010_DET1_1_FR.svg
Fig. 27 Obturation résistant au feu de la traversée d'une cloison légère résistant au feu par une conduite combustible au moyen d'une coquille d'isolation éventuellement revêtue d'un coating résistant au feu.
 
  1. Cloison légère
  2. Conduite combustible
  3. Réservation et jeu autour de la conduite ou de la coquille d'isolation
  4. Resserrage autour de la conduite ou de la coquille d'isolation
  5. Coquille d'isolation
  6. Fixation de la coquille d'isolation
  7. Système de fixation de la conduite
  8. Coating éventuel (sur la cloison / conduite / coquille d'isolation)
1. Cloison légère
La cloison légère doit répondre aux conditions d'une cloison légère standardisée ou d'une cloison légère similaire. D'autres cloisons légères sont autorisées, pour autant que cela soit confirmé par un rapport d'essai ou par une attestation similaire du dispositif résistant au feu dans ces cloisons.
 
2. Conduites combustibles
Les caractéristiques des conduites combustibles doivent être conformes au rapport d'essai et/ou de classification. Le rapport d'essai doit faire mention du type de matériau dont sont constituées les conduites (PVC, PE, PP, ...), de leur diamètre minimal et maximal (généralement de 50 à 250 mm) ainsi que de l'épaisseur minimale et maximale de leur paroi (généralement de 1,5 à 15 mm).
 
3. Réservation et jeu
La différence entre le diamètre de la réservation et celui de la conduite (ou de la coquille en cas de continuité de celle-ci à travers la cloison) ne peut excéder la valeur mentionnée dans le rapport d'essai.
 
4. Resserrage
L'espace entre la conduite ou la coquille d'isolation (en cas de continuité de celle-ci à travers la cloison) et la réservation dans la cloison sera resserré selon les indications du rapport d'essai (colmatage à l'enduit, bourrage à la laine de roche, ...). Le resserrage à prévoir est fonction du jeu entre la conduite ou la coquille d'isolation et la réservation. Sauf stipulation contraire du rapport d'essai (jeu inférieur à une certaine valeur, par exemple), cet espace doit, en principe, toujours faire l'objet d'un resserrage.
 
5. Coquille d'isolation
Les caractéristiques de la coquille d'isolation - revêtue ou non d'un coating résistant au feu - doivent être conformes au rapport d'essai. Celui-ci doit faire mention de la densité minimale (kg/m³), de l'épaisseur minimale (mm) et de la classe de réaction au feu (A1, A2-s1, d0, ..., F selon la Norme NBN EN 13501-1) de la coquille d'isolation ainsi que de la longueur minimale (longueur 'x' en mm à la figure 27, p. 44) sur laquelle la coquille doit enrober la conduite (des deux côtés ou non de la cloison).
 
6. Fixation de la coquille d'isolation
La coquille d'isolation doit être maintenue en place comme stipulé dans le rapport d'essai.
 
7. Système de fixation des conduites
Les conduites doivent être soutenues et fixées suivant les règles de l'art. Les suspentes seront situées le plus près possible de la cloison (en principe, à une distance maximale de 500 mm).
Si la coquille d'isolation est testée avec un système de fixation, celui-ci devra être réalisé de la même manière sur chantier.
 
8. Coating résistant au feu
La coquille d'isolation, la cloison légère et/ou la conduite combustible doivent éventuellement être revêtues d'un coating résistant au feu. Le cas échéant, le rapport d'essai doit faire mention du coating à utiliser, de son épaisseur (mm) et de la longueur (voir longueurs 'y' et 'z' en mm à la figure 27) sur laquelle il convient de l'appliquer.

Publications associées

  1. Services
  2. Normalisation
  3. AN Détails constructifs
  4. Base de données détails constructifs