Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

21/02/2018

CSTC Home
  1. Services
  2. Normalisation
  3. AN Détails constructifs
  4. Base de données détails constructifs

Détail constructif mur intérieur-traversée

Resserrage des traversées de cloisons légères résistant au feu au moyen de mortier de plâtre ou de ciment

Référence : 3001
Date de publication : 01-03-2015

3001_DET1_1.svg
Fig. 17 Obturation résistant au feu de la traversée d'une cloison légère par une conduite ou un câble au moyen de mortier de plâtre ou de ciment.
 
A. Montage permettant de satisfaire aux critères E30 et E60
 
  1. Cloison légère
  2. Conduite ou câble
  3. Réservation et jeu autour de la conduite ou du câble
  4. Resserrage autour de la conduite ou du câble
  5. Suspension de la conduite ou du câble
3001_DET2_1.svg
Fig. 17 Obturation résistant au feu de la traversée d'une cloison légère par une conduite ou un câble au moyen de mortier de plâtre ou de ciment.
 
B. Montage permettant de satisfaire au critère E120
 
  1. Cloison légère
  2. Conduite ou câble
  3. Réservation et jeu autour de la conduite ou du câble
  4. Resserrage autour de la conduite ou du câble
  5. Suspension de la conduite ou du câble
Les prescriptions de mise en oeuvre applicables au resserrage des traversées de cloisons légères résistant au feu par un câble ou une conduite combustible ou incombustible au moyen de mortier (de plâtre ou de ciment) sont schématisées à la figure 17. Selon l'annexe 7 de l'AR 'Normes de base', le resserrage représenté à la figure 17 A est suffisant dans le cas où la résistance au feu requise est E 30 ou E 60, celui de la figure 17 B, E 120.
 
1. Cloison légère
La cloison légère doit répondre aux conditions d'une cloison légère standardisée ou d'une cloison légère similaire.
 
2. Conduites ou câbles
Les traversées simples envisagées ici concernent tous types de conduites combustibles (PVC, PE, PP, ...) et incombustibles de fluides et de solides ainsi que les câbles électriques ou similaires. Le tableau 6 de la NIT 254 (p. 27) indique le diamètre maximal autorisé des conduites et câbles électriques. Cette solution de simple resserrage ne s'applique pas aux conduits d'air et de fumée, ni aux traversées multiples.
Bien que les tuyaux multicouches (composés de deux couches synthétiques et d'une couche d'aluminium intermédiaire d'une épaisseur limitée) ne fassent pas explicitement partie du champ d'application de l'annexe 7 de l'AR 'Normes de base', ils peuvent être assimilés à des conduites combustibles en raison de l'épaisseur limitée de la couche d'aluminium et de son point de fusion (environ 660 °C).
 
3. Réservation et jeu
L'annexe 7 de l'AR 'Normes de base' ne donne pas d'informations spécifiques concernant le jeu autorisé autour de la conduite. Nous recommandons que la différence entre le diamètre de la réservation et celui de la conduite n'excède pas 50 mm. Le jeu entre la conduite et la cloison doit s'élever au minimum à 10 mm, afin de permettre la réalisation correcte du resserrage.
 
4. Resserrage à l'aide de mortier de plâtre ou de ciment
Le resserrage du jeu entre la conduite et la réservation dans la cloison est réalisé au moyen de mortier. Ce dernier doit être appliqué sur tout le pourtour de la conduite, jusqu'à une profondeur d'au moins 25 mm de chaque côté de la cloison légère. Si l'on souhaite répondre aux critères E 30 ou E 60, la profondeur totale doit être d'au moins 50 mm. Si l'on souhaite satisfaire au critère E 120, une profondeur totale de 70 mm est requise (c'est-à-dire 35 mm de chaque côté).
Il est conseillé d'installer une isolation dans le vide de la cloison légère au droit de la traversée afin de pouvoir mettre en oeuvre le resserrage convenablement.
 
5. Système de fixation
Pour préserver la résistance au feu de la cloison en cas d'incendie, les conduites doivent être soutenues et fixées dans les règles de l'art. Les suspentes seront situées le plus près possible de la cloison (à une distance maximale de 500 mm).

Publications associées