Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

18/08/2018

CSTC Home

Détail constructif toiture plate-rive

Rive sur une toiture dotée d'une pente de 5 à 10 %. Finition de la rive à proximité d'un chéneau. Etanchéité bitumineuse

Référence : 1087

1087_DET1_2.svg
  1. Maçonnerie portante
  2. Maçonnerie de parement
  3. Isolation thermique par remplissage partiel de la coulisse du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
  4. Structure en bois
  5. Voligeage
  6. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6)
  7. Latte en bois
  8. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
  9. Etanchéité de la toiture
  10. Membrane d'attente (étanchéité à l'air)
  11. Profilé de rive
  12. Pâte bitumineuse
  13. Rive en pente
Pour garantir l'étanchéité au vent de la toiture, on veillera à ce que la zone de rive offre une résistance suffisante aux charges accrues du vent.
On peut appliquer soit une bande d'étanchéité bitumineuse (d'une épaisseur de 3 mm minimum), soit la couche inférieure d'un revêtement multicouche sous le profilé de rive, sur lequel on soude ensuite l'étanchéité de toiture (jusqu'au profilé).
Une autre possibilité consiste à poser d'abord l'étanchéité de toiture (que l'on fixe complémentairement avec le profilé de rive), puis à appliquer une bande sur le profilé.
Dans le cas d'une étanchéité bitumineuse multicouche, le profilé de rive peut également être inséré entre la couche inférieure et la couche supérieure.
L'espace entre la partie supérieure du profilé et l'étanchéité bitumineuse est obturé au moyen d'une pâte bitumineuse. Il est en effet quasiment impossible de souder la membrane jusqu'à l'extrémité du profilé (encrassement de la rive supérieure).
La membrane d'étanchéité du chéneau est collée ou soudée en adhérence totale.
On consultera le § 6.4.1.2 de la NIT 244 pour de plus amples informations sur la pose des profilés de rive.
Une membrane d'attente est nécessaire pour assurer la continuité de l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment. Elle doit pouvoir être raccordée avec le pare-vapeur et le matériau assurant l'étanchéité à l'air des murs (plafonnage, par exemple).
 
Cette fiche traite de la mise en œuvre des étanchéités bitumineuses monocouches. Les principes d'exécution des étanchéités bitumineuses multicouches le long des acrotères et des rehausses sont énoncés au § 5.4.1 de la partie générale de cette NIT.
Les joints de recouvrement des étanchéités bitumineuses monocouches ardoisées seront réalisés de préférence dans la zone neutre (non ardoisée) prévue en usine. Si cette manière de procéder s'avère techniquement impossible, on posera, par mesure de précaution, une bande d'étanchéité supplémentaire sous le recouvrement, et ce dans les zones présentant un risque de stagnation d'eau.

Publications associées

  1. Services
  2. Normalisation
  3. AN Détails constructifs
  4. Base de données détails constructifs