Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

18/07/2018

CSTC Home

Détail constructif toiture plate-rive

Rive sur une toiture inversée dotée d'une pente de 2 à 5 %. Acrotère isolé thermiquement. Etanchéité plastomère

Référence : 1083

1083_DET1_2.svg
1. Maçonnerie portante
2. Maçonnerie de parement
3. Isolation thermique par remplissage partiel de la coulisse du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
4. Support de toiture
5. Costière en maçonnerie
6. Forme de pente
7. Etanchéité de la toiture
8. Isolation thermique en XPS (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
9. Chevrons en bois fixés dans l'acrotère
10. Espacement nécessaire pour la fixation du panneau d'obturation de la coulisse (± 330 mm)
11. Obturation de la coulisse
12. Lestage
13. Bande d'étanchéité à l'air dans le cas d'un relevé non collé
14.Bande d'étanchéité
15. Profilé de rive
16. Isolation thermique (principe de la toiture chaude)
17. Profilé en tôle métallique plastifiée
18. Mastic
19. Membrane de désolidarisation
20. Recouvrement (pour une éventuelle fixation en pied de relevé, voir NIT 244, § 5.4.3)
21. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6)
Dans le cas des membranes plastomères, la nécessité d'une fixation au pied du relevé dépendra du mode de pose de l'étanchéité, de la finition du mur acrotère et de la présence ou non d'une armature dans la membrane. De plus amples informations à ce sujet sont fournies au chapitre 5 "Les relevés d'étanchéité" de la NIT 244.
Certains plastomères nécessitent la pose d'une membrane de désolidarisation entre le revêtement d'étanchéité et l'isolant de toiture, lorsque celui-ci est en EPS et/ou en XPS non surfacé, et ce afin d'éviter une migration des plastifiants (voir les spécifications techniques des fabricants).
Une membrane de désolidarisation adéquate (par exemple, non-tissé de polyester de 300 g/m³ minimum, voir ATG) doit être insérée entre l'isolation de la toiture inversée et le lestage, afin d'empêcher la poussière ou les gravillons du lestage de pénétrer dans les interstices éventuels entre panneaux isolants.
Le matériau utilisé pour obturer la coulisse doit se prolonger de manière à couvrir entièrement la tranche supérieure des panneaux isolants disposés le long de l'acrotère et à renforcer l'étanchéité à cet endroit.
Pour le profilé de rive, on utilise le plus souvent des tôles métalliques plastifiées (souvent fournies par le fabricant de l'étanchéité synthétique) pliées en usine pour obtenir le profil désiré. Le raccord avec l'étanchéité de la toiture est réalisé de la même manière qu'un joint entre lés d'étanchéité.
Si le profilé de rive est de type traditionnel, on y fixera une tôle métallique plastifiée sur laquelle on soudera une bande de raccord plastomère.
On peut également utiliser des profilés de rive composites (profilés de serrage, voir § 6.4.2).
De plus amples informations au sujet de la pose des profilés de rive sont fournies au § 6.4.1.2 de la NIT 244
 
Les revêtements d'étanchéité pourvus d'un sous­façage en voile de polyester ne pouvant être soudés directement sur les profilés en tôle métallique plastifiée, leur raccordement s'effectuera comme illustré ci-dessous.
1083_DET2_2.svg
  1. Etanchéité de toiture sous-facée
  2. Bande d'étanchéité non sous-facée

Publications associées

  1. Services
  2. Normalisation
  3. AN Détails constructifs
  4. Base de données détails constructifs