Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

18/07/2018

CSTC Home

Détail constructif toiture plate-joint de mouvement

Etanchéité d'un joint de mouvement pourvu d'une rehausse métallique incorporée à la structure porteuse. Etanchéité plastomère

Référence : 1053

1053_DET1_2.svg
  1. Rehausse en tôle d?acier profilée (épaisseur = 2 mm)
  2. Tôles d'acier profilées
  3. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6)
  4. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
  5. Etanchéité de la toiture
  6. Bande périphérique collée de préférence sur la rehausse
  7. Isolation du joint (matelas souple en laine minérale d'une épaisseur nominale égale à 2 x la largeur du joint)
  8. Profilé en tôle métallique plastifiée
  9. Fixation éventuelle en pied de relevé (si nécessaire,voir NIT 244, § 5.4)
Dans le cas des plastomères, la nécessité d’une fixation périphérique dépend de trois facteurs :
 - le mode de pose de l’étanchéité dans la partie courante de la toiture
 - la finition des butées
 - la présence ou non d’une armature dans la membrane.
 
Pour plus d'informations à ce sujet, nous renvoyons au chapitre 5 "Les relevés d'étanchéité" de la NIT 244.
 
Certains plastomères nécessitent la pose d'une membrane de désolidarisation entre le revêtement d'étanchéité et l’isolant de la toiture, lorsque celui-ci est en EPS ou en PUR non surfacé, et ce, afin d’éviter la migration des plastifiants (voir les spécifications techniques des fabricants).

Publications associées

  1. Services
  2. Normalisation
  3. AN Détails constructifs
  4. Base de données détails constructifs