Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

22/07/2018

CSTC Home

Détail constructif toiture plate-joint de mouvement

Etanchéité d'un joint de mouvement réalisée au moyen d'un matériau d'étanchéité souple. Etanchéité bitumineuse

Référence : 1042

1042_DET1_2.svg
  1. Support de toiture
  2. Maçonnerie isolante
  3. Isolation du joint (matériau souple)
  4. Forme de pente
  5. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6)
  6. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
  7. Etanchéité de la toiture
  8. Chanfrein ou renfort d'angle
  9. Bande d'étanchéité
  10. Couche de glissement
  11. Etanchéité élastique du joint qui puisse être assemblé de manière à assurer l'étanchéité à l'eau avec l'étanchéité de la toiture
  12. Bande de pontage indépendante, couche de glissement ou couche antiadhérence
  13. Etanchéité faisant office de protection mécanique (voir NIT 244, § 7.3)
1042_DET2_2.svg
Réalisation des joints de dilatation au droit des rives de la toiture
Les détails présentés dans cette NIT sont valables pour les classes de climat intérieur I à III. Pour la classe de climat intérieur IV, une étude complémentaire est en général requise, afin de s’assurer qu’aucun problème de condensation interne ne peut apparaître. C’est principalement le cas lorsqu’on utilise une coupure thermique ou une maçonnerie isolante dans le relevé d’étanchéité.
 
L'étanchéité du joint peut être assurée par une membrane élastique compatible avec la membrane bitumineuse (élastomère sous-facé de bitume, par exemple) ou, si les mouvements sont limités, par une membrane en bitume modifié. Dans le premier cas, il y a lieu de prévoir une couche de glissement d'une largeur minimale de 100 mm. Dans le second, la largeur de la couche de glissement est portée à 200 mm minimum et il convient de vérifier, lors de l'entretien de la toiture, si les ondulations inévitables de cette couche n'entraînent pas de dégâts. <
 
En présence d’une membrane bitumineuse, les bandes d’étanchéité requièrent un préenduisage au moyen d’un vernis d’adhérence avant d'être appliquées sur la butée.
 
Dans le cas des étanchéités bitumineuses, il est également possible d’avoir recours à des systèmes préfabriqués qui peuvent s’appliquer, sous certaines conditions, en partie courante (cf. NIT 244, § 7.4).
1042_DET3_2.svg
  1. Maçonnerie isolante
  2. Etanchéité de la toiture (sous-couche ou bande de raccord si étanchéité monocouche)
  3. Joint de dilatation plat préfabriqué
  4. Soudure
  5. Couche finale de l'étanchéité de toiture
  6. Bande d'étanchéité partiellement indépendante

Publications associées

  1. Services
  2. Normalisation
  3. AN Détails constructifs
  4. Base de données détails constructifs