Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

23/06/2018

CSTC Home

Essais

Essais en laboratoire

Analyse microbiologique de l'eau

La qualité de l'eau potable est fortement contrôlée. Celle-ci peut en effet être fortement influencée par l'installation de distribution et son régime de consommation. Le laboratoire Microbiologie et Santé s'est par conséquent concentré sur des paramètres microbiens spécifiques pouvant constituer un danger potentiel pour notre santé ou perturber le fonctionnement de l'installation.

L'eau dans les installations techniques (tours de refroidissement, bacs d'humidification, ...) doit également satisfaire à certaines exigences de qualité en vue de limiter la diffusion éventuelle de micro-organismes pathogènes et de garantir le bon fonctionnement de l'installation.

L'utilisation d'autres types d'eau (dont l'eau de pluie) pour des applications ne requérant pas d'eau potable s’inscrit dans le cadre d’une utilisation durable de l'eau. De telles eaux ne sont pas obligatoirement soumises à un contrôle de qualité systématique. Si l'on souhaite se faire une idée de la stabilité microbienne durant le stockage et l'utilisation, il est possible d’analyser un certain nombre de paramètres relativement simples.

Le laboratoire effectue régulièrement les analyses microbiologiques suivantes 

Le laboratoire peut en outre analyser spécifiquement certaines bactéries (bactéries réduisant les sulfates, bactéries relatives au fer, bactéries produisant du biofilm ou bactéries nitrifiantes) pouvant être responsables de problèmes de qualité (problèmes d'odeur notamment).

Laboratoire de Microbiologie et Santé-Culture de bactéries de légionelles
Culture de bactéries de légionelles

Détermination de la charge polluante de l'eau et/ou des eaux usées

Le laboratoire analyse également les eaux usées. Différents tests physiques et biochimiques permettent de déterminer la charge polluante de l'eau : pH, demande biologique en oxygène, demande chimique en oxygène, matières en suspension, matières décantable, taux total d'azote, phosphore, ...

L’évaluation du rendement de purification d'une installation pour le traitement individuel des eaux usées s’effectue à l’aide de prélèvements del'eau entrante (influent) et de l'eau sortante (effluent, après purification). Le laboratoire analyse ensuite les deux échantillons d’eau selon les paramètres susmentionnés.

Analyse microscopique de l'encrassement biologique des matériaux de construction et de finition

Pour déterminer la nature de l'encrassement, des dégâts ou des altérations des matériaux de construction et/ou de finition, le laboratoire effectue des prélèvements précis, suivis d'analyses microscopiques sur les matériaux ou l'encrassement. Des coupes peuvent s’avérer nécessaires en vue d'une recherche microscopique plus approfondie, et ce afin de détecter une altération éventuelle dans la masse du matériau.

Produits et matériaux de construction : tests de la sensibilité à la formation microbiologique

Susceptibilité au développement de moisissures et de bactéries

Les micro-organismes peuvent fortement différer quant à leurs besoins en nutriments et/ou à leur capacité à libérer ceux-ci du support sur lequel ils sont incrustés. En outre, les matériaux de construction et de finition varient par rapport à leur texture, à leur composition ainsi qu'à la quantité d'eau chimiquement non-liée présente dans le matériau et/ou le produit. La combinaison de ces principaux facteurs détermine si des organismes peuvent se développer et, dans l'affirmative, de quels organismes il s’agit ainsi que le degré de dégradation du matériau. Sans tenir compte des effets esthétiques et structurels, la formation sur les matériaux et/ou leur dégradation peuvent avoir d'autres conséquences pour le climat intérieur et la santé des habitants.
Dans ce domaine, vous pouvez contacter le laboratoire afin de :

Susceptibilité au verdissement

La formation d'algues sur des éléments de construction (toitures, murs, vitres, ...) est un phénomène courant. Elles se développement principalement à des endroits froids et humides et répondent à leurs propres besoins en nourriture grâce à la photosynthèse.

Pour évaluer la susceptibilité des matériaux de construction et de finition au développement d'algue, les échantillons sont soumis à un cycle de verdissement accéléré (méthode mise au point par le laboratoire). Cette méthode stimule le développement accélérée d'une sélection d'algues sur un matériau grâce à la création d'un climat de croissance idéal d'une manière fortement similaire au phénomène naturel. Une telle méthode d'essai permet de comparer différents matériaux. L'efficacité des produits pour l'élimination desalgues peut également être testée dans des conditions de laboratoire.

Laboratoire de Microbiologie et Santé-Culture Développement de moisissures : observation sous microscope stéréoscopique (x100)
Développement de moisissures : observation sous microscope stéréoscopique (x 100)

Analyse de l'air intérieur

Les matériaux de construction en contact avec l'environnement intérieur et présentant une formation de micro-organismes (moisissures et/ou bactéries) influencent la qualité de l'air intérieur et peuvent, par conséquent, avoir un impact sur la santé des habitants.

La qualité de notre air intérieur est influencée par l'air extérieur, mais dans ce cas également, l'installation peut influencer cette qualité.

Les éléments suivants relèvent du domaine de compétence spécifique du laboratoire :

Essais in situ

Le laboratoire Microbiologie et Santé effectue principalement des prélèvements d'échantillons in situ (suivis d'une analyse en laboratoire) si l’on suspecte une cause microbiologique aux problèmes dans les bâtiments ou sur leur enveloppe. Dans ce cas, l'accent est mis sur trois domaines spécifiques : eau, air intérieur et matériaux.

Eau

Le laboratoire dispose de l’équipement nécessaire pour effectuer des prélèvements d'eau (d'origines différentes). La manière de procéder et le traitement ultérieur de cette eau sont déterminés par les paramètres à étudier. Types de prélèvements :

Air intérieur

Le laboratoire dispose de l’équipement nécessaire pour effectuer des prélèvements d'air ambiant (tant intérieur qu'extérieur) afin de déterminer la charge microbiologique et la présence de particules fines. Après le prélèvement l’analyse est complétée au laboratoire.

Matériaux

Le laboratoire a acquis une expérience particulière dans le domaine de la reconnaissance et de l'analyse de l'encrassement de nature microbiologique probable des matériaux de finition intérieure (mortier d'enduit, mastic, bois, ...) et extérieure (mortier d'enduit de façade, matériaux de couverture , ...). Les prélèvements effectués in situ (que le laboratoire analysera ensuite) peuvent contribuer à l'identification d’un traitement curatif adapté.

  1. Services
  2. Laboratoires
  3. Laboratoire Microbiologie et Santé
  4. Essais - Laboratoire Microbiologie et Santé