Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

21/08/2018

CSTC Home

Essais

Essais en laboratoire

Analyse chimique des matériaux de construction

Afin de déterminer la composition chimique des matériaux ou de préciser leur teneur en constituants spécifiques (teneur en ciment, en plastifiants, en bitume, ...), le laboratoire fait appel à diverses techniques d’extraction et méthodes d’analyse :

Analyse chimique des bétons et des mortiers durcis (essai accrédité BELAC basé sur la NBN B 15-250)

Afin d’estimer le plus justement possible la teneur en ciment et en eau d’un béton ou d’un mortier durci, le laboratoire met en œuvre plusieurs techniques d’extraction et méthodes d’analyse des éléments extraits. Il dispose en cette matière d’une sérieuse expertise et est l’initiateur de la révision de la norme NBN B 15-250 (1991). Cette révision s’est avérée nécessaire compte tenu de l’utilisation de nombreux nouveaux matériaux cimentaires et granulaires, de l’ajout d’additions diverses et de nouvelles techniques d’analyse disponibles.

L’importance de la teneur en ciment et du rapport eau/ciment sur la qualité de l’ouvrage fait qu’il est régulièrement demandé au laboratoire de déterminer la quantité de ciment et d’eau de gâchage dans un béton ou un mortier durci. Cette requête est généralement faite pour les trois raisons suivantes :

Détermination de l’origine de l’altération de matériaux de construction

Dans le but de déterminer l’origine d’une pathologie ou la cause de l’altération d’un matériau de construction, le laboratoire Chimie du Bâtiment procède à des examens optiques et microscopiques des matériaux, à des examens sur coupes métallographiques ainsi qu’à l’analyse chimique des produits de dégradation (par XRF).

De tels examens et analyses sont régulièrement pratiqués pour déterminer l’origine de phénomènes de corrosion survenus dans des installations sanitaires, des installations de chauffage, des bardages, des éléments de toitures, des gardes corps ou d’autres éléments de menuiserie métallique.

L’examen et l’analyse des sels d’efflorescence apparus sur la maçonnerie, le béton ou les pierres sont réalisés pour en déterminer la cause et trouver le remède adéquat.

Des coupes et examens microscopiques sont également réalisés sur revêtements de mur ou de sol afin d’en déterminer la composition (nombre et épaisseur des couches du revêtement).

Détermination de la résistance chimique des matériaux de construction

Afin d’évaluer la résistance chimique des matériaux, le laboratoire réalise des essais normalisés visant à soumettre les matériaux étudiés à différents agents ou à différentes conditions d’exposition. Ainsi, le laboratoire évalue la résistance aux solutions acides ou basiques et la résistance aux agents tachants des pierres naturelles, des planchers en bois ou des carreaux céramiques afin de préciser le domaine d’application (intérieur, extérieur, cuisine, piscine et salle de bains, ...), le traitement de surface éventuel (hydrofuge, vernis) et le mode d’entretien (détergent neutre).

Mesures d’émission de COV par les matériaux de construction

Les matériaux de construction en contact avec le milieu intérieur des habitations sont susceptibles de libérer des composés organiques volatils (COV) dans l’air. Par conséquent, ils ont un impact sur la qualité de l’air intérieur et donc aussi sur la santé des occupants (asthme, irritations respiratoires, maux de tête, ...). C’est pourquoi, depuis peu, les émissions de COV des matériaux de construction font l’objet de réglementations nationales (Arrêté royal du 18 mai 2014 pour les revêtements de sol) et internationales ainsi que de labels volontaires.

Mesures d’émission de COV par les matériaux de construction.
Mesures d’émission de COV par les matériaux de construction.

Le laboratoire Chimie du Bâtiment est équipé pour mesurer les émissions de COV des matériaux de construction selon une série d’essais normalisés qui identifient et quantifient les COV émis. Au cours de ces essais, les matériaux sont placés pendant 3 et/ou 28 jours sous conditions contrôlées dans une chambre d’essai ou une cellule d’essai spécifiques. Après cette période, des prélèvements d’air sont effectués et analysés par une chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse (GC-MS) ou par une chromatographie en phase liquide (HPLC).

Essais in situ

Essais in situ de détachage des matériaux de construction

Le laboratoire Chimie du Bâtiment dispose d’une expertise particulière dans le domaine du détachage des matériaux de construction. Il a mis au point quelques produits permettant d’éliminer les taches de rouille et de matières organiques qui défigurent les carrelages, pierres naturelles, bétons, briques, ... Il a aussi développé un produit spécifique pour éliminer les coulures de laitance des mortiers sur les vitrages. Les collaborateurs du laboratoire peuvent se rendre sur place pour procéder à des essais de détachage et les essais peuvent également être réalisés en laboratoire sur des échantillons prélevés in situ.

Mesure in situ des émissions de matériaux de construction

Le laboratoire Chimie du Bâtiment peut mesurer les émissions de composés organiques volatils (COV) des matériaux de construction (en particulier les revêtements de sol, mur et plafond) à l’intérieur des bâtiments. Ces mesures permettent d’évaluer la contribution éventuelle de ces matériaux à la dégradation de l’air intérieur. Pour ces essais, le laboratoire dispose de plusieurs cellules d’essai (FLEC) qu’il applique sur les matériaux. Les prélèvements d’air effectués sont ensuite envoyés au laboratoire pour analyse.

Mesure in situ de la concentration des composés organiques volatils (COV) dans l’air environnant

Le laboratoire Chimie du Bâtiment est équipé pour prélever des échantillons de l’air ambiant (à l’intérieur et à l’extérieur). Ceux-ci sont ensuite analysés en laboratoire afin d’identifier et de quantifier les composés volatils présents dans l’air.

Analyse in situ de l’eau de distribution

Le laboratoire Chimie du Bâtiment est équipé pour prélever et procéder aux analyses in situ ou en laboratoire des échantillons d’eau afin d’en déterminer les caractéristiques chimiques (pH, dureté, titre alcalimétrique complet, oxygène dissous, CO2, ...). Ces analyses sont notamment demandées afin de déterminer le caractère agressif ou entartrant d’une eau ou pour identifier son origine.

  1. Services
  2. Laboratoires
  3. Laboratoire Chimie du Bâtiment
  4. Essais - Laboratoire Chimie du Bâtiment