Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

20/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. Notes d'information technique (NIT)
  3. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates : principes généraux
  4. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 9. Assemblage de différents types d'étanchéités
  5. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 9.2. Méthodes d'assemblage
  6. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 9.2.1. Raccord sur une rehausse
Date de publication : février 2012

9.2.1. Raccord sur une rehausse

Cette méthode sera privilégiée, car elle permet de réaliser le raccordement à un niveau supérieur au niveau d’eau maximum autorisé en toiture. Comme la membrane existante est prolongée sur la rehausse, la technique offre en outre la possibilité d’assurer l’étanchéité de la zone de toiture existante et de la désolidariser totalement du nouvel ouvrage.

Les autres méthodes sont applicables lorsqu’il n’est pas possible, en pratique, de réaliser une rehausse au droit du raccord envisagé (jonction de certains ouvrages de détail, par exemple).

Afb. 120 Possibilités de jonction de deux types d’étanchéité sur une rehausse – Schémas de principe.

La rehausse qui doit être posée entre les zones à relier peut être constituée par un chevron en bois, un muret en maçonnerie ou en béton ou encore – dans le cas d’un support en tôles d’acier profilées – par un profilé métallique. On veillera, lors de la mise en oeuvre, à ne pas entraver l’évacuation de l’eau des deux zones de toiture.

Pour réaliser un raccordement correct entre les deux étanchéités, la rehausse aura de préférence une hauteur de 150 mm et une largeur minimale de 100 mm.

Si les agréments techniques (ATG) des revêtements d’étanchéité respectifs exigent une fixation au pied de la rehausse, celle-ci sera mise en oeuvre avec tout le soin nécessaire.

La rehausse sera ensuite parachevée au moyen d’un profilé de rive, d’un couvre-mur ou d’une bande de raccord, pour autant que celle-ci puisse être raccordée avec les deux revêtements d’étanchéité.

Dans la zone de transition entre la rehausse et les rives de toiture, on sera souvent amené localement à réaliser une jonction plane (figure 121).
Afb. 121 Transition entre une rehausse et une rive.


Dans la partie supérieure de la rive, on peut en outre créer une légère rehausse en superposant localement plusieurs couches d’étanchéité au droit du raccord (figure 122).
Afb. 122 Légère rehausse au-dessus d’une rive.