Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

25/06/2018

CSTC Home
Version

7.3.1. Mise en œvre sur une structure porteuse lourde

Sur une structure lourde, on dispose généralement une rehausse en matériau pierreux, constituée d’un massif de maçonnerie isolante ou pourvue d’une isolation thermique.

7.3.1.1. Mise en œvre sans couvre-mur

Sur les joints de grandes dimensions, il y a lieu de soutenir la bande d’étanchéité souple afin qu’elle ne s’affaisse pas dans l’ouverture du joint et qu’elle ne soit pas endommagée par les mouvements. Ce soutien peut être réalisé au moyen d’un matériau isolant souple ou d’une bande métallique ou synthétique (fixée d’un seul côté). Dans la plupart des cas, toutefois, un matériau d’isolation souple se trouve déjà dans le joint de dilatation et il n’y a pas lieu de prévoir de bande rigide supplémentaire.

7.3.1.2. Utitisation d'un couvre-mur

7.3.1.2.1. Couvre-mur métallique

Le couvre-mur au-dessus du joint peut être en cuivre, en zinc ou en aluminium; sa forme dépendra des mouvements qu’il doit pouvoir reprendre. La figure 89 illustre une possibilité d’exécution : l’étanchéité doit se prolonger sous le couvre-mur pour pouvoir récolter l’eau qui se serait infiltrée par les joints. On veillera à ce que les moyens de fixation perforent l’étanchéité le moins possible. La fixation des pattes ou des colliers dans la planche de bois (n° 6 à la figure 89) s’effectuera donc avec prudence.

  1. Patte ou collier
  2. Couvre-mur
  3. Zone de mouvement du pare-vapeur
  4. Zone de mouvement de l’étanchéité
  1. Fixation de la planche de bois
  2. Planche de bois résistant à l’eau (minimum 18 mm)
  3. Isolation thermique de la rehausse
  1. Pare-vapeur (type E3-E4, voir NIT 215, chapitre 6) [C5]
  2. Revêtement d’étanchéité
  3. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  1. Plancher porteur
  2. Forme de pente
  3. Isolation du joint en matériau souple
Fig. 89 Etanchéité du joint de mouvement avec couvre-mur métallique.

La planche de bois et les pattes de fixation sont interrompues au droit du joint de dilatation afin de ne pas entraver les mouvements éventuels.

7.3.1.2.2. Couvre-mur en matériau pierreux

Les couvre-murs en matériau pierreux sont posés à l’aide d’un matériau approprié qui autorise un certain mouvement (mastic souple ou mortier, par exemple). Il est également recommandé de les doter d’un épaulement empêchant leur déplacement.

  1. Couvre-mur en matériau pierreux
  2. Pare-vapeur prolongé sur la rehausse
  3. Zone de mouvement du pare-vapeur
  1. Zone de mouvement de l’étanchéité
  2. Mastic souple ou mortier
  3. Isolation thermique de la rehausse
  1. Pare-vapeur (type E3-E4, voir NIT 215, chapitre 6) [C5]
  2. Revêtement d’étanchéité
  3. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  1. Plancher porteur
  2. Forme de pente
  3. Isolation du joint en matériau souple
Fig. 90 Etanchéité du joint de mouvement avec couvre-mur en matériau pierreux.
  1. Publications
  2. Notes d'information technique (NIT)
  3. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates : principes généraux
  4. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 7. Les joints de mouvement
  5. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 7.3. Joints de mouvement avec rehausse en partie courante
  6. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 7.3.1. Mise en œvre sur une structure porteuse lourde