Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

24/06/2018

CSTC Home
Version

5.5.4. Raccord avec les coupoles et lanterneaux

Les rehausses destinées à la pose des lanterneaux sont mises en œuvre sur la toiture même. Les coupoles, en revanche, sont placées de préférence sur des costières préfabriquées, qui permettent une meilleure jonction. Ces relevés doivent évidemment être compatibles avec les éventuelles couches primaires ou les adhésifs appliqués à froid. On utilisera de préférence des coupoles bénéficiant d'un agrément technique.

  1. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
  2. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6) [C5]
  3. Revêtement d'étanchéité
  4. Fixation mécanique
  5. Elément isolant
  6. Forme de pente
  7. Plancher porteur
Fig. 47 Relevé au droit d'une coupole préfabriquée.

Le schéma de la figure 47 montre le détail de la pose d'une coupole. Une technique courante de mise en œuvre des lanterneaux est illustrée à la figure 48.

Fig. 48 Lanterneaux avec relevé isolé.
  1. Isolation thermique
  2. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6) [C5]
  3. Revêtement d'étanchéité
  4. Fixation du lanterneau
  1. Lanterneau (à gauche, en polycarbonate; à droite, en polyester renforcé de fibres de verre)
  2. Isolation thermique non compressible
  3. Forme de pente
  4. Plancher porteur
Fig. 48 Lanterneaux avec relevé isolé.

Les relevés au droit des coupoles auront une hauteur minimale de 150 mm, mesurée à partir du niveau fini de la toiture; ils doivent dépasser, dans tous les cas, la rive la plus basse et/ou les gargouilles.


Fig. 49 La coupole ne peut pas être posée entre les couches d'étanchéité.
La hauteur du relevé des coupoles pouvant être insuffisante lorsque la couche d'isolation thermique est épaisse, il peut s'avérer nécessaire de poser le relevé sur l'isolant. Si l'isolation n'est pas suffisamment résistante à la compression (classe de sollicitation inférieure à P3), il y a lieu d'interposer un élément isolant complémentaire (cf. Annexe 1, p. 101). Le pare-vapeur sera, au besoin, remonté sur cet élément, pour faire office d'étanchéité temporaire (figure 47, p. 43).

Dès le stade de la conception, on veillera à ce que la distance entre deux coupoles et/ou lanterneaux ou entre ces ouvrages et les rives de toiture et les murs soit au moins égale à 500 mm et, de préférence, à 1 m (espace de travail nécessaire pour les travaux d'étanchéité et d'entretien).

Il est interdit de fixer les coupoles entre les différentes couches d'étanchéité (figure 49), puisqu'il n'y aurait, dans ce cas, pas de relevés. De plus, la dilatation différentielle des matériaux composant la coupole et la membrane d'étanchéité pourrait occasionner des déchirures ou des décollements (entraînant des infiltrations d'eau). Enfin, il n'est généralement pas possible de raccorder les membranes d'étanchéité et le matériau de la coupole. Il est donc conseillé de les remplacer en cas de rénovation.

  1. Pente
  2. Point le plus haut (faîtage)
  3. Point le plus bas (noue)
  4. Adaptation de la forme de pente
  5. Egouttage
Fig. 50 Implantation des coupoles ou des lanterneaux en fonction de la pente de toiture.

Lorsqu'ils sont relativement longs et perpendiculaires au sens de la pente, les coupoles et les lanterneaux peuvent donner lieu à une accumulation d'eau en amont. Des formes de pente adaptées (figure 50) permettent toutefois de parer à ces stagnations. S'il faut ajouter à cette fin une forte épaisseur d'isolation, il sera peut-être nécessaire de rehausser la costière du lanterneau pour conserver un relevé d'étanchéité suffisamment haut (> 150 mm).

En présence d'étanchéités synthétiques, on peut poser une bande continue, depuis la toiture plate, le long de la partie remontante de la costière. Ce procédé ne remédie pas aux stagnations d'eau, mais il supprime les jonctions à recouvrement dans cette zone.
  1. Publications
  2. Notes d'information technique (NIT)
  3. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates : principes généraux
  4. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 5. Les relevés d'étanchéité
  5. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 5.5. Parachèvement des relevés
  6. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 5.5.4. Raccord avec les coupoles et lanterneaux