Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

22/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. Notes d'information technique (NIT)
  3. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates : principes généraux
  4. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 4. Les trop-pleins
  5. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 4.2. Principes généraux
  6. NIT 244 : Les ouvrages de raccord des toitures plates - 4.2.1. Emplacement des trop-pleins sur la toiture
Date de publication : février 2012

4.2.1. Emplacement des trop-pleins sur la toiture



  1. Gargouille
  2. Niveau d'eau maximum autorisé (généralement 50 mm au-dessus de l'étanchéité de toiture au droit de l'avaloir)
  3. Descente d'eaux pluviales principale

Fig. 22 Représentation schématique de l'emplacement et du fonctionnement des gargouilles.
Les gargouilles sont réalisées au travers de l'acrotère, à une certaine distance des avaloirs principaux, afin de pouvoir réaliser l'étanchéité séparément au droit des deux ouvrages. Leur emplacement est choisi de telle sorte qu'il ne risque pas d'entraîner une gêne pour les occupants ou de provoquer de dommages au bâtiment. De par leur fonction de signalisation, il importe également de pouvoir remarquer rapidement un éventuel dysfonctionnement.

Les avaloirs de secours sont, quant à eux, disposés à proximité immédiate du dispositif d'évacuation principal.

Le niveau inférieur des trop-pleins ne peut se situer trop bas, car ils feraient office d'avaloirs principaux, ce qui n'est pas le but recherché. Il ne peut pas davantage se situer trop haut, afin d'éviter une accumulation d'eau excessive en toiture.

Le point le plus bas du trop-plein correspond au niveau d'eau maximum prévu pour le dimensionnement des avaloirs (30 ou 50 mm selon le cas – voir chapitre 3). Généralement, le trop-plein se trouve au moins 50 mm plus haut que le niveau de la finition de toiture au droit de l'avaloir (figure 22).