Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

25/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. Infofiches
  3. PEB - Systèmes
  4. Installations et systèmes : principes généraux

PEB - Installations et systèmes : principes généraux

Parution : février 2011

Dans le calcul du niveau E ou Ew (1), on détermine la consommation d'énergie primaire pour le chauffage et le refroidissement des bâtiments ainsi que celle d'autres installations techniques. Si le principe de base du calcul est analogue pour les bâtiments résidentiels et non résidentiels, son expression concrète peut différer. La présente Infofiche expose les principes de base relatifs au calcul des besoins de chauffage qui est très semblable au calcul de l'eau chaude sanitaire (ECS). Cette Infofiche donne également un aperçu des Infofiches disponibles dans cette série de fiches 'PEB'.
Réglementation PEB
Infofiches PEB disponibles – Série système
Rôle de l'auteur de projet et de l'entrepreneur en charge des travaux
Bibliographie
Avertissement


(1) Pour simplifier, nous parlerons de façon générale de niveau E dans la suite du texte.

1. Réglementation PEB

Le calcul du besoin en énergie pour le chauffage dans la réglementation PEB s'effectue en plusieurs étapes, au cours desquelles différents paramètres jouent à chaque fois un rôle :
  1. il convient tout d'abord de déterminer les besoins nets en énergie pour le chauffage, c'est-à-dire la quantité de chaleur à fournir par les corps de chauffe afin d'atteindre et de maintenir une certaine température intérieure. Ces besoins sont calculés sur la base, d'une part, des déperditions de chaleurs par transmission et par ventilation et, d'autre part, des gains de chaleur dus au rayonnement solaire et dus à l'occupation du bâtiment. La capacité thermique de ce dernier a également une influence sur les besoins nets en énergie

  2. dans une deuxième étape, les besoins nets en énergie sont transformés en besoins bruts en énergie. Il s'agit de la quantité de chaleur transmise par le système de production de chaleur (chaudière de chauffage central, pompe à chaleur, …) au système d'émission. La différence entre les besoins nets et bruts en énergie est due aux déperditions dans les systèmes de distribution et d'émission. Elle s'exprime dans le rendement du système. Pour plus de détails à ce sujet, nous vous renvoyons à l'Infofiche 48.2

  3. la consommation finale d'énergie pour le chauffage est ensuite déterminée. Elle représente la quantité d'énergie qui entre dans le bâtiment par l'intermédiaire de la combustion du combustible dans le système de production de chaleur. La différence entre le besoin brut et la consommation finale d'énergie est due aux déperditions des parois et de la cheminée du système de production de chaleur ainsi qu'aux déperditions résultant de la combustion imparfaite du combustible. Cette différence s'exprime au travers du rendement de production. De plus, on tiendra compte également de l'apport d'un système solaire thermique dans la détermination de la consommation finale d'énergie, si celui-ci est branché sur l'installation de chauffage. Le rendement de production des chaudières (à eau) à condensation ou non est présenté dans l'Infofiche 48.3, les pompes à chaleur sont traitées pour leur part dans l'Infofiche 48.4 et le chauffage décentralisé dans l'Infofiche 48.5

  4. enfin, on détermine la consommation caractéristique d'énergie primaire pour le chauffage. La consommation finale d'énergie est pour ce faire convertie en énergie primaire en tenant compte des pertes lors de la production, du transport et de la transformation du combustible. La consommation finale d'énergie sous forme d'électricité doit être multipliée par un facteur donné et ce, du fait que la conversion en électricité de la source d'énergie utilisée (p. ex. du charbon, du gaz naturel, du mazout ou de l'uranium) s'accompagne de pertes de rendement dans les centrales électriques.
La figure ci-dessous présente le mode de calcul de manière schématique.

Fig. 1 Présentation schématique de la méthode de calcul.
Fig. 1 Présentation schématique de la méthode de calcul.

L'approche pour l'eau chaude sanitaire (ECS) est fort similaire. D'autres applications dans les bâtiments pour le chauffage et le refroidissement, comme l'utilisation de l'énergie solaire thermique ou photovoltaïque, le chauffage décentralisé, le refroidissement actif, de même que l'éclairage sont également traités dans cette série d'Infofiches.

Top

2. Infofiches PEB disponibles – Série système

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous un aperçu des Infofiches disponibles.

Tableau 1 Infofiches PEB disponibles – Série système.
Infofiche Concerne Résidentiel Non résidentiel
48.1 Installations et systèmes : principes généraux Application générale
48.2 Chauffage : émission, distribution, stockage et régulation Résidentiel Non résidentiel
48.3 Chaudières (à eau) pour chauffage central Application générale
48.4 Chauffage par pompe à chaleur Application générale
48.5 Chauffage décentralisé : chauffage local pour applications résidentielles Résidentiel Voir bibliographie
48.6 Production d'eau chaude sanitaire Résidentiel Pas d'application
48.7 Systèmes photovoltaïques Application générale
48.8 Systèmes de refroidissement actif Application générale
48.9 Eclairage dans les bâtiments tertiaires Pas d'application Non résidentiel

Top

3. Rôle de l'auteur de projet et de l'entrepreneur en charge des travaux

La réglementation sur la performance énergétique requiert un échange d'informations optimal entre tous les partenaires de l'acte de bâtir. En considérant leurs missions respectives, nous proposons ci-après quelques principes directeurs.

L'auteur de projet est normalement amené à : L'entrepreneur en charge des travaux est normalement amenée à : Top

Bibliographie

Pour plus de détails concernant la PEB, les réglementations régionales peuvent être consultées (voir ci-dessous).

De plus amples informations sur les normes relatives à la ventilation peuvent être trouvées sur le site des Antennes Normes (www.normes.be).

Une base de données de produits répondant aux exigences PEB est en cours d'élaboration par un partenariat entre les trois Régions (voir www.epbd.be).

1. Centre scientifique et technique de la construction
Dimensionnement des installations de chauffage central à eau chaude. Bruxelles, CSTC, Rapport n° 1, 1992.

2. Centre scientifique et technique de la construction

La chaudière à condensation. Bruxelles, CSTC, Note d'information technique, n° 235, 2008.

3. Delmotte C.

Réglementation sur la performance énergétique des bâtiments : du nouveau à Bruxelles et en Wallonie. Bruxelles, CSTC, Les Dossiers du CSTC, n° 2, 2010.

4. Ministère de la Communauté flamande

Arrêté du Gouvernement flamand du 11 mars 2005 établissant des exigences en matière de performance énergétique et de climat intérieur des bâtiments. Bruxelles, Moniteur belge du 17 juin 2005.

5. Ministère de la Communauté flamande

Arrêté du Gouvernement flamand du 20 mars 2009 modifiant l'arrêté du Gouvernement flamand du 11 mars 2005 établissant les exigences en matière de performance énergétique et de climat intérieur des bâtiments. Bruxelles, Moniteur belge du 6  juillet  2009.

6. Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale

Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 21  décembre  2007 déterminant des exigences en matière de performance énergétique et de climat intérieur des bâtiments. Bruxelles, Moniteur belge du 5 février 2008.

7. Ministère de la Région wallonne
Arrêté du Gouvernement wallon du 17 avril 2008 déterminant la méthode de calcul et les exigences, les agréments et les sanctions applicables en matière de performance énergétique et de climat intérieur des bâtiments. Bruxelles, Moniteur belge du 30  juillet  2008.

Top

Avertissement

Les Infofiches 'PEB & Métiers' ont été établies avec le plus grand soin. Le CSTC ne peut toutefois être tenu responsable des dommages qui seraient occasionnés par l'utilisation des renseignements qui y sont repris. Seules les Régions sont compétentes pour formuler un avis sur l'interprétation des réglementations.


Département 'Acoustique, Energie et Climat', CSTC