Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

21/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 56 (4-2017)
  4. Mieux gérer les commandes et les stocks

Mieux gérer les commandes et les stocks

La gestion des matériaux à mettre en œuvre sur un chantier représente une part non négligeable du travail à fournir en vue de la réussite d’un projet. Les commandes auprès des fournisseurs, la réception des livraisons ou encore le stockage sur chantier sont autant d’éléments pouvant avoir un impact sur la gestion du chantier.

Mieux gérer les commandes et les stocks.
Mieux gérer les commandes et les stocks.

Problématique

Des enquêtes menées récemment auprès de plusieurs entreprises du secteur ont révélé trois problèmes majeurs.

Premièrement, il apparaît régulièrement que les matériaux sont commandés en retard par rapport au planning d’exécution. Les fournisseurs ayant des délais de livraison bien définis, il est important que l’entreprise anticipe cette contrainte en préparant un planning des commandes. Un retard de livraison entraînera a priori un retard dans le planning d’exécution et a fortiori une augmentation des frais de chantier. L’anticipation et la planification sont donc primordiales.

Deuxièmement, le manque de communication entre les partenaires d’un projet peut également être à l’origine de certains problèmes et, par conséquent, d’un gaspillage de temps. Citons par exemple :

Une bonne coordination entre tous les intervenants est essentielle (connaître la personne de contact, la langue du livreur, …), afin d’éviter des retards de livraison et la congestion du trafic à l’entrée des chantiers, par exemple.

Troisièmement, le stockage des matériaux sur le chantier entraîne également des coûts d’inefficacité. En effet, tous les matériaux livrés à l’avance sur chantier, et non mis en œuvre à court terme, constituent une source potentielle de surcoûts (gestion du stock, vol sur chantier, pertes de temps générées par la recherche d’un produit, …). Par conséquent, l’objectif est de réduire au maximum la quantité de stock immobilisée sur le chantier.

Solutions envisagées

Différentes solutions peuvent être envisagées. En voici deux parmi d’autres.

La première concerne la planification des commandes et des livraisons. Le planning général du projet à moyen et long terme (établi dans un logiciel de planification de projet, par exemple) doit permettre de planifier les commandes, tandis que le planning d’intervention à court terme (établi dans un logiciel de planification d’intervention ou sur un tableau mural dans la baraque de chantier, par exemple; voir photo) doit permettre de planifier précisément les livraisons. Dans le cas de chantiers de taille importante, ce planning des livraisons pourrait être utilisé comme outil collaboratif avec les cotraitants et sous-traitants éventuels pour éviter, notamment, les livraisons simultanées ou redondantes. L’objectif de cet outil serait d’assurer les livraisons selon la méthode ‘juste-à-temps’, c’est-à-dire en livrant les matériaux directement sur le chantier juste avant leur mise en œuvre.

La seconde concerne la mise en place de moyens de communication efficaces et partagés avec les fournisseurs. Une plateforme de gestion documentaire pourrait être utilisée, afin de communiquer les informations relatives au chantier (plan d’accès, adresse, personnes de contact, …). Ceci permettrait de mettre à jour les documents une seule fois pour tous les fournisseurs du projet et d’éviter ainsi les pertes d’informations.

Sur le long terme

Des recherches sont menées actuellement pour étudier la faisabilité d’une plateforme numérique collaborative de gestion des livraisons. L’objectif est de centraliser la planification des livraisons (via une communication facilitée entre entreprises et fournisseurs), d’organiser un suivi de la marchandise en cours de livraison ou encore de faciliter la réception des marchandises sur chantier (*).

La mise en place de centres de distribution urbains spécialement dédiés aux matériaux de chantier est également à l’étude dans le cadre de projets européens. Le but est d’optimiser les transports de matériaux de construction en milieu urbain et de faciliter les livraisons en ‘juste-à-temps’ sur les chantiers en créant une zone tampon de stockage.

F. Suain, ing., conseiller principal senior, division Gestion et qualité, CSTC

(*) Urbanwise est un projet mené par l’ULB en collaboration avec le CSTC, le CRR et Multitel, et subsidié par la Wallonie DGO6 et la Région de Bruxelles-Capitale.