Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

21/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 52 (4-2016)
  4. Revêtements de sol textiles : importance du travail préalable à la pose

Revêtements de sol textiles : importance du travail préalable à la pose

En raison des nombreuses évolutions qu’ont connues la normalisation et la fabrication des revêtements de sol au cours des dernières années, la révision de la NIT 165 consacrée aux revêtements de sol souples, parue en 1986, s’imposait. Cette révision a été scindée en deux parties : la première, dédiée aux revêtements de sol résilients (lino, PVC…), a fait l’objet de la NIT 241, publiée en 2011, tandis que la seconde, portant sur les revêtements de sol textiles, sera publiée prochainement. Un point important de cette future NIT est abordé dans cet article.

L’obligation du marquage CE pour les revêtements de sol résilients, textiles et stratifiés, introduite en 2007 par la norme européenne harmonisée NBN EN 14041 (*), ainsi que la mise en place du Règlement Produits de Construction (RPC) et des exigences fondamentales qui y sont liées, ont fait croître le nombre d’exigences imposées aux revêtements de sol. Ainsi, il est désormais obligatoire de déclarer les performances de réaction au feu, la résistance au glissement (classe technique DS, relative à la stabilité dimensionnelle) et les teneurs et émissions en substances dangereuses. Les exigences imposées aux revêtements de sol textiles seront largement abordées au chapitre 4 de la future NIT.

"
La préparation du support constitue une phase incontournable avant la pose du revêtement de sol.
La pose en elle-même sera étudiée en détail au chapitre 7. Il y sera notamment question du travail préalable à la pose, essentiel pour obtenir le résultat escompté. Certaines étapes sont en effet à respecter avant la pose proprement dite :

A | Teneurs en humidité admissible de la chape (déterminée par la méthode de la bombe à carbure en % de la masse) pour la pose des revêtements de sol textiles
Type de dossier Type de chape Teneur en humidité
admissible
Perméable à la vapeur d’eau A base de ciment 3 CM-%
A base d’anhydrite 1 CM-%
Etanche à la vapeur d’eau A base de ciment Avec chauffage par le sol 1,8 CM-%
Sans chauffage par le sol 2 CM-%
A base d’anhydrite Avec chauffage par le sol 0,3 CM-%
Sans chauffage par le sol 0,5 CM-%

Par ailleurs, il convient d’être attentif aux conditions ambiantes de la pièce dans laquelle le revêtement sera mis en œuvre : humidité relative de l’air inférieure à 75 % – voire 65 %, de préférence – et température ambiante d’au moins 15 °C. Ces conditions doivent être respectées avant, pendant et après la pose : autrement dit, pour une pose collée, jusqu’à ce que la colle ait entièrement pris, ce qui peut demander jusqu’à 72 heures. Lors de la pose du revêtement, la température du support doit être d’au moins 10 °C et au moins 3 °C supérieure à celle du point de condensation de l’air ambiant (voir tableau B). Durant l’hiver, il faut en outre tenir compte du fait que la température de la surface du support peut être sensiblement plus faible que la température de l’air.

B | Points de rosée [°C] en fonction de la température et de l’humidité relative de l’air ambiant
Température de l’air [°C] Humidité relative de l’air [%]
65 60 55 50 45 40
16 9,4 8,2 7,0 5,6 4,1 2,4
18 11,3 10,1 8,8 7,4 5,9 4,2
19 12,3 11,1 9,7 8,3 6,8 5,1
20 13,2 12,0 10,7 9,3 7,7 6,0
21 14,2 12,9 11,6 10,2 8,6 6,9
22 15,1 13,9 12,5 11,1 9,5 7,8
23 16,1 14,8 13,5 12,0 10,4 8,7
E. Nguyen, ir., chef de projet, laboratoire Bois et coatings, CSTC

(*) La norme NBN EN 14041 est actuellement en cours de révision. Sa date de publication est annoncée pour mi-2017.