Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

21/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 32 (4-2011)
  4. Garde-corps de bâtiments

Garde-corps de bâtiments

La révision des STS 54 'Garde-corps' a abouti, en novembre 2010, à la publication de la norme NBN B 03-004 'Garde-corps de bâtiments'. Le présent article illustre les principales prescriptions et modifications vis-à-vis des STS 54, dorénavant obsolètes. De même, les paragraphes relatifs aux garde-corps de la NIT 196 'Les balcons' sont remplacés par ces nouvelles prescriptions.

1. Domaine d'application

La norme NBN B 03-004 est d'application pour les ouvrages à caractère définitif, publics ou privés, neufs ou à rénover, résidentiels, de bureaux, commerciaux ou destinés à recevoir du public, y compris les bâtiments à usage scolaire ou sportif. Elle ne s'applique toutefois ni aux éléments de protection temporaires, ni aux ouvrages particuliers tels que les escaliers de secours extérieurs, les garde-corps d'ouvrages d'art, d'installations industrielles, ...

Dès que la hauteur de chute est supérieure ou égale à 1 m (voire moins si le cahier des charges le prescrit), il convient de prévoir un garde-corps afin d'éviter le risque de chute fortuite dans le vide des personnes circulant ou stationnant à proximité de celui-ci.

2. Géométrie des garde-corps

2.1. Hauteurs de protection

Hauteurs de protection minimales H et Hr des garde-corps [mm]
Hauteur Garde-corps minces (épaisseur ≤ 200 mm) Garde-corps épais
200 < épaisseur ≤ 400 mm Epaisseur > 400 mm
H 1100 1100 - (0,5 x épaisseur) 900
Hr 900 800 700
Hauteur Garde-corps situés à une hauteur de 12 m mesurée depuis la partie supérieure du garde-corps jusqu’à la surface située en contrebas
H et Hr 1200 1200


Fig. 1 Hauteurs de protection [mm]
Les hauteurs de protection H et de protection réduite Hr des garde-corps sont définies comme les distances verticales entre la partie supérieure du garde-corps et respectivement la zone de stationnement normal (ZSN, équilibre stable sans appui ni aide complémentaire) ou la zone de stationnement précaire (ZSP, équilibre instable ou assisté, si b ≥ 50 mm) (cf. figure 1).

Le garde-corps doit être conçu de telle sorte que sa hauteur minimale respecte les valeurs reprises dans le tableau ci-dessus. Lorsque plusieurs zones de stationnement normal ou précaire sont contiguës, c'est la zone de stationnement la plus défavorable qui détermine la hauteur de protection requise. Les hauteurs de protection des rampes d'escalier (par exemple, 900 mm mesurés verticalement entre le nez de la marche et la face supérieure de la rampe située à moins de 12 m par rapport au contrebas) seront précisées dans la version intégrale de cet article.

2.2. Ouvertures entre éléments verticaux et horizontaux des garde-corps

Les ouvertures entre éléments verticaux ont une largeur maximale de 110 mm. La hauteur des ouvertures entre éléments horizontaux (cf. figure 2) répond aux exigences suivantes :

3. Garde-corps en verre

Le verre peut être utilisé comme élément de remplissage d'une ossature portante ou comme élément structural. Dans ce dernier cas, il doit reprendre toutes les sol­licitations s'appliquant aux garde-corps et les reporter au gros œuvre par encastrement direct ou à des éléments porteurs liaisonnés au gros œuvre.

Le verre doit, en outre, répondre aux exigences particulières suivantes : Le verre peut être maintenu par des appuis ponctuels ou continus, auquel cas il peut être posé en feuillure (en respectant les prescriptions de la NIT 221) ou encastré (prise en portefeuille ou boulonnage à la dalle).


Article complet


V. Detremmerie, ir., chef adjoint du laboratoire 'Eléments de toitures et de façades', CST