Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

21/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 32 (4-2011)
  4. Les assemblages collés en bois

Les assemblages collés en bois 2011/04.08

Depuis des milliers d'années, les menuisiers et charpentiers assemblent des éléments de bois pour éviter d'utiliser des pièces trop importantes et créer des angles fixés mécaniquement ou collés. Les assemblages doivent reprendre les déformations induites et résister aux efforts de traction et de cisaillement qui se répartissent sur la surface entière du collage. Les assemblages en bois collés doivent donc présenter une surface aussi grande que possible.

Deux paramètres caractérisent principalement les performances des colles et des assemblages collés : La combinaison de ces deux paramètres permet de définir un classement fonctionnel simple pour les colles courantes (cf. tableau 1).

Tableau 1 Aptitude à l'emploi des colles courantes
Domaine d'application Applications
Applications structurales
(charpente, ...)
Applications non structurales
(menuiseries intérieures, extérieures, …)
A l'extérieur (jeux extérieurs en bois, structure exposée) Résorcine (RF, PRF)
Phénol-formol (PF)
Résines époxy
A l'extérieur, protégé (châssis de fenêtre, …) Mélamine (MUF, MPF)
(résines polyuréthanes à un composant)
Résines vinyliques à deux composants
Résines polyuréthanes (PU)
Résines polychloroprènes
A l'intérieur Urée-formol Résines vinyliques à un composant
Colles thermofusibles

Le choix de la colle est fonction d'autres caractéristiques secondaires de l'assemblage collé telles que :

Applications non structurales

En ce qui concerne les applications non structurales, la norme NBN EN 204 distingue quatre classes de résistance à l'humidité des colles à bois (D1 à D4) (cf. tableau 2).

Tableau 2 Classification des colles à bois pour applications non structurales
Classe de performances Description de l'environnement d'utilisation Exemples
D1 Applications intérieures (faible taux d'humidité).  
D2 Applications intérieures (risque limité de forte humidité relative de l'air). Portes intérieures, escaliers, meubles.
D3

Applications intérieures pour lesquelles une condensation brève et fréquente et/ou une importante humidité relative de l'air peuvent survenir au cours de périodes plus longues.

Applications extérieures : joint de colle protégé des conditions atmosphériques.

Cuisines, salles de bains, parquets.
Sous-parquets, toitures, parois.


Assemblages d'angles de fenêtres et de portes protégés des conditions atmosphériques.

D4

Applications intérieures en contact répété et important avec de la condensation ou un écoulement d'eau.

Applications extérieures : joint de colle directement exposé aux conditions atmosphériques, avec un revêtement de surface approprié.

Cuisines, salles de bains, sous-parquets, toitures, parois.


Assemblages d'angles de portes et fenêtres.

Performances spécifiques pour les menuiseries extérieures

Les performances d'assemblages d'angles en menuiseries extérieures sont décrites dans les spécifications techniques STS 52.1.

Les assemblages des angles doivent être fermés. Les assemblages mécaniques et les types d'assemblage par tenons et mortaises, par goujons et par micro-entures sont autorisés à condition que des essais aient démontré leur stabilité, leur étanchéité et leur durabilité. Il est recommandé d'utiliser un type de colle appartenant à la classe D4 (selon la norme NBN EN 204).

Les vérifications des assemblages peuvent être réalisées grâce à des essais d'étanchéité et de résistance (avant et après vieillissement).

B. Michaux, ir., chef du laboratoire 'Eléments de toitures et de façades', CSTC