Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

22/02/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 31 (3-2011)
  4. Infofiches PEB : installations et systèmes

Infofiches PEB : installations et systèmes 2011/03.14

Depuis février 2011, le site http://energie.cstc.be propose, outre les Infofiches PEB sur les systèmes de ventilation, des Infofiches sur les installations de climatisation. Ces documents constituent un guide important pour les auteurs de projet et les entrepreneurs en vue d'améliorer les performances énergétiques des bâtiments et de répondre ainsi aux exigences PEB, à l'heure actuel en vigueur uniquement en Région de Bruxelles-Capitale, mais en préparation dans les autres Régions.

Les Infofiches PEB relatives aux installations techniques (cf. tableau) détaillent la manière dont une installation particulière est évaluée dans la réglementation PEB et son influence relative sur le niveau E calculé du bâtiment. Outre des précisions quant au rôle de l'auteur de projet et de l'entrepreneur en charge des travaux (installateur), les Infofiches formulent des recommandations visant à améliorer le rendement global de l'installation et, par conséquent, les performances énergétiques.

Aperçu des Infofiches disponibles sur http://energie.cstc.be
Infofiche Sujet Résidentiel Non-résidentiel
48.1 Installations et systèmes : principes généraux Application générale
48.2 Chauffage : émission, distribution, stockage et régulation Résidentiel Non-résidentiel
48.3 Chaudières (à eau) pour chauffage central Application générale
48.4 Chauffage par pompe à chaleur Application générale
48.5 Chauffage décentralisé : chauffage local pour applications résidentielles Résidentiel Pas
d'application
48.6 Production d'eau chaude sanitaire Résidentiel Pas
d'application
48.7 Systèmes photovoltaïques Application générale
48.8 Systèmes de refroidissement actifs Application générale
48.9 Eclairage dans les bâtiments tertiaires Pas
d'application
Non-résidentiel

Rôle de l'auteur de projet et de l'entrepreneur

La réglementation PEB requiert une coordination et un échange d'informations optimaux entre tous les partenaires de l'acte de bâtir. L'auteur du projet et l'entrepreneur sont généralement chargés de la conception technique, du dimensionnement et du placement des installations. Ils ne peuvent prendre de décisions contraires aux exigences PEB, mais peuvent, en concertation avec les autres responsables, proposer des techniques ou systèmes différents, si ceux-ci sont de même qualité et si leurs performances énergétiques sont équivalentes ou supérieures.

Mesures d'économie d'énergie

L'Infofiche 48.1 énonce les principes généraux de calcul du niveau E (cette tâche n'est pas du ressort de l'installateur) qui permettent de déterminer la consommation d'énergie primaire pour le chauffage et le refroidissement des bâtiments ainsi que pour d'autres besoins (réchauffement de l'eau chaude sanitaire et production d'électricité, p. ex.). Bien que la méthode de calcul soit similaire pour les logements et les bâtiments utilitaires, la consommation énergétique de certaines installations ou composantes d'installation est établie différemment ou n'est même pas prise en considération.

Le calcul de la consommation énergétique des systèmes d'émission, de stockage, de distribution et de régulation de la chaleur est abordé dans l'Infofiche 48.2. Celle-ci présente de nombreuses mesures d'économie d'énergie que l'on peut adopter lors du placement de conduites dans le volume protégé, du dimensionnement et de la mise en œuvre des corps de chauffe. Elle expose aussi l'utilité des pompes munies d'un régulateur de fréquence ou de l'interruption de la pompe en l'absence de demande de chaleur.

L'Infofiche 48.3 décrit les paramètres influençant le rendement des chaudières de chauffage central (à eau) et l'Infofiche 48.4 définit ceux des pompes à chaleur. Pour les chaudières, il convient principalement de recourir à un dispositif de régulation glissante de la température de l'eau (chauffage basse température) et, pour les chaudières à condensation, d'obtenir une eau de retour la plus froide possible. Dans le cas des pompes à chaleur, le facteur de performance saisonnier (valeur FPS) est déterminant (choix du type de pompe le plus approprié et dimensionnement correct en fonction des besoins en chaleur).

L'Infofiche 48.5 traite du chauffage décentralisé. Cette fiche indique les rendements forfaitaires des différents poêles (à combustible liquide, gazeux ou solide) et chauffages électriques (directs ou à accumulation). Ces derniers sont déconseillés car ils peuvent fortement augmenter le niveau E du bâtiment en raison de leur transposition en énergie primaire.

L'Infofiche 48.6 fait le point sur les systèmes de production d'eau chaude sanitaire et décrit une série de paramètres spécifiques tels que la consommation d'eau chaude sanitaire standardisée, la consommation des veilleuses, la longueur du réseau de distribution, … Il convient, pour ces systèmes, de tenir compte de l'apport positif éventuel d'un système solaire thermique pour préchauffer l'eau chaude sanitaire ainsi que de la chaleur que l'on pourrait récupérer sur l'eau de la douche ou du bain.

L'Infofiche 48.7 livre des recommandations visant à maximiser la contribution des panneaux photovoltaïques. Dans la mesure du possible, les panneaux doivent être posés en site dégagé et être orientés au sud avec un angle d'inclinaison d'environ 30°. Ces installations sont très sensibles à l'ombre, cette dernière pouvant réduire la production d'électricité. Il est donc impératif d'évaluer minutieusement ce facteur.

L'Infofiche 48.8 présente les systèmes de refroidissement actifs qui utilisent principalement l'électricité comme source d'énergie. Il est toutefois possible d'éviter de recourir à ces systèmes en réduisant les besoins de refroidissement du bâtiment, notamment en évitant les surfaces vitrées de grande dimension ou mal orientées, en plaçant des protections solaires ou encore en utilisant la ventilation intensive de nuit (naturelle ou mécanique). Une autre stratégie consiste à limiter les gains de chaleur internes dus, par exemple, à l'éclairage ou à d'autres appareils.

Enfin, l'Infofiche 48.9 aborde l'éclairage artificiel dans les bâtiments non résidentiels et décrit les différentes options permettant de réduire la puissance installée.


J. Schietecat, ing., chef du laboratoire 'Chauffage', CSTC
 
emission, refroidissement, exigence, economie energie, energie, consommation energie, peb, dispositif photovoltaique, ventilation hygienique, installation, chaudiere, conditionnement air, installation climatisation, stockage, performance, critere performance, regulation, systeme, ventilation, installation ventilation, distribution, eclairage, chauffage, eau chaude, pompe chaleur