Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

21/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 31 (3-2011)
  4. Consignes avant la pose de portes résistant au feu

Consignes avant la pose de portes résistant au feu 2011/03.07

Pour garantir la résistance au feu annoncée d'une porte, il est essentiel que sa pose soit réalisée avec soin et selon les règles de l'art. Cette mise en œuvre, conforme aux instructions du fabricant, relève de l'entreprise en charge du placement de la porte. Encore faut-il lui donner la possibilité de réaliser son travail correctement ! En pratique, on déplore en effet de nombreux défauts avant même la pose de la porte, rendant ainsi le travail du menuisier impossible sans adaptations majeures au préalable.

Défaut de planéité et d'horizontalité du sol : causes et conséquences

Fig. 1 Défaut d'horizontalité et/ou de planéité du sol au droit de la porte résistant au feu en position fermée et passage de l'incendie
Un défaut de planéité et d'horizontalité du sol dans la zone de giration de la porte aura deux conséquences immédiates : Au final, comme l'illustre la figure 1, la résistance au feu de la porte in situ n'est plus garantie.

Recommandations préventives

Il importe que l'auteur de projet ou le donneur d'ordre opte pour des revêtements de sol adaptés et prescrive les tolérances de planéité et d'horizontalité adéquates du support (chape, …) et du revêtement (carrelage, …). L'entreprise chargée de l'exécution du support et du revêtement de sol doit respecter ces tolérances. Ces dernières sont données dans les NIT ad hoc et reprises au § 7.3.2 de la NIT 234 'Placement de portes résistant au feu'. En outre, pour éviter que la porte ne frotte, le niveau du sol ne peut remonter que de manière limitée dans la zone de giration (jeu sur la porte en position fermée - 2 mm de réserve).

Insistons néanmoins sur le fait que, dans certains cas, les tolérances généralement admises sur le support ou le revêtement de sol (celles relatives aux sols industriels, p. ex.) restent insuffisantes pour permettre au placeur de la porte de respecter les jeux maximaux tolérés. Il est dès lors vivement recommandé que l'auteur de projet ou le donneur d'ordre préconise la pose d'un seuil au droit de la porte. Une autre solution consiste à prescrire une classe de tolérances plus stricte au droit de la porte et/ou de préciser au placeur, avant qu'il remette son prix, les écarts de planéité admis pour le revêtement de sol situé du côté de l'ouverture de la porte.

Remèdes en cas de défaut

Fig. 2 Exemple de pose d'un seuil en pierre
L'entreprise chargée de la pose de la porte informera le donneur d'ordre du problème de défauts de planéité et/ou d'horizontalité. Elle peut proposer la pose d'un seuil rehaussé (en pierre, comme illustré par la figure 2, ou en bois de qualité identique à l'ébrasement de la porte) ainsi qu'une estimation des coûts. Cette correction peut nécessiter de commander un vantail aux dimensions hors standard.


Article complet


Y. Martin, ir., chef de la division 'Enveloppe du bâtiment et menuiserie', CSTC

(*) Opération strictement interdite sur une porte résistant au feu car elle risque d'anéantir complètement sa résistance au feu.