Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

20/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 27 (3-2010)
  4. Murs de soutènement du type 'soil mix'

Murs de soutènement du type 'soil mix' 2010/03.03

CT Gros ŒuvreTraditionnellement utilisés dans notre pays pour la réalisation d'ouvrages de soutènement, les rideaux de palplanches, les rideaux de pieux et autres parois berlinoises se voient, depuis le début des années 2000, ravir une part du marché par la technique dite des parois du type 'soil mix'.

Fig. 1 Mur de soutènement en sol traité.
Fig. 1 Mur de soutènement en sol traité.
La technique des parois du type 'soil mix' consiste à malaxer le sol en place avec un liant à base de ciment en vue de constituer un soutènement qui, selon le système utilisé, peut prendre la forme de colonnes cylindriques ou de panneaux parallélépipédiques. Ces colonnes ou ces panneaux sont juxtaposés, mais également intersectés (cf. figure 1) de manière à former un rideau parfaitement continu. Avant durcissement, le 'soil mix' est lardé de profilés d'acier en H ou en I destinés à reprendre les contraintes de cisaillement et de flexion agissant sur l'ouvrage de soutènement.

Les principaux paramètres susceptibles d'influer sur la réalisation sont notamment la résistance en compression et le module d'élasticité du 'soil mix' considérés lors de la conception de l'ouvrage. Dans le cadre d'une recherche prénormative concernant les techniques de soutènement, menée avec le soutien financier du SPF Economie et du Bureau de normalisation, quelque 950 essais de compression et une centaine d'essais d'élasticité ont été réalisés sur des cylindres de 'soil mix' prélevés in situ. La procédure expérimentale établie et validée à cet effet prévoyait les étapes suivantes : Les essais de laboratoire ainsi réalisés ont fait apparaître que : Le besoin d'une méthode de calcul mécanique appropriée aux ouvrages en 'soil mix' qui tienne compte de l'hétérogénéité du sol et des inclusions de terre demeure cependant entier. C'est la raison pour laquelle le CSTC a mis sur pied fin 2009 un programme de recherche complémentaire consacré aux aspects suivants :
Article complet


P. Ganne, dr. ir., chef de projet, laboratoire 'Géotechnique et monitoring', CSTC
N. Huybrechts, ir., chef de la division 'Géotechnique', CSTC
F. De Cock, ir., Geotechnical Expert Office, Geo.be
B. Lameire, ing., Association belge des entrepreneurs de fondation (ABEF)
J. Maertens, prof. ir., K.U.Leuven