Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

23/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 14 (2-2007)
  4. La stabilité au feu des escaliers en bois
Informations utiles
Cet article a été élaboré dans le cadre des activités des Antennes Normes 'Prévention Incendie' et 'Eurocodes' menées au sein du CSTC en faveur des PME, avec le soutien du SPF Economie.
Pour plus de détails, nous renvoyons au site Internet suivant :

http://www.normes.be.

La stabilité au feu des escaliers en bois 2007/02.02

Dernière mise à jour : 08 juillet 2011



Les escaliers d'évacuation sont primordiaux en cas d'incendie. En effet, ils permettent l'évacuation des occupants et l'intervention des services d'incendie. Des exigences relatives à leur conception sont dès lors imposées dans les réglementations en vigueur en matière d'incendie. L'une d'entre elles concerne la stabilité au feu des escaliers. Le présent article fournit des recommandations sur la façon de concevoir un escalier en bois afin de répondre à cette exigence de stabilité au feu.

En Belgique, les exigences minimales en matière de prévention contre l'incendie auxquelles doivent satisfaire tous les nouveaux bâtiments sont reprises dans l'AR du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l'incendie, modifié par les AR du 19 décembre 1997 et du 4 avril 2003.

A propos des escaliers intérieurs d'évacuation, on y retrouve des exigences relatives aux types et aux dimensions (largeur minimale, hauteur de marche et pente maximales, …) qui sont détaillées dans la NIT 198. L'AR susmentionné impose également des exigences relatives à la résistance au feu des escaliers : Dès
Un escalier en bois doit remplir sa fonction, même après un incendie.
Un escalier en bois doit remplir sa fonction, même après un incendie.
l'extinction du feu, il est primordial que l'escalier puisse encore remplir sa fonction afin de permettre l'intervention des services d'incendie et l'évacuation des occupants présents dans le bâtiment sinistré. C'est précisément le but de l'exigence de stabilité au feu de l'escalier (R 30 et R 60) : après avoir été soumis à un incendie durant une certaine durée, l'escalier doit présenter la capacité portante suffisante pour l'intervention et l'évacuation.

La partie 1-2 de l'Eurocode 5 permet de calculer la résistance au feu des structures en bois. Une des méthodes de dimensionnement en situation d'incendie reprise dans cet Eurocode se base sur la section efficace. Cette dernière est considérée comme la section réduite pour laquelle les propriétés de résistance initiale du bois (à température ambiante) sont conservées. Elle est obtenue à partir de la section initiale dont on a déduit, sur toute la périphérie attaquée par le feu (chaque face de l'élément en bois directement exposée au feu), une couche dont l'épaisseur représente la profondeur de carbonisation éventuellement majorée d'un certain facteur.

Cette partie de l'Eurocode 5 fournit en outre les vitesses de combustion des éléments en fonction du type et de la densité du bois mis en œuvre. Ainsi, un escalier en bois va être soumis à la carbonisation progressive durant l'exposition aux flammes : après 30 minutes d'incendie, on peut s'attendre à une perte de l'ordre de 27 mm sur les faces exposées d'une pièce en épicéa et de 22 mm s'il s'agit de chêne (sans tenir compte des effets d'arrondis).

Le tableau 1 reprend les épaisseurs minimales des éléments d'un escalier en bois permettant de garantir la stabilité au feu demandée (R 30 ou R 60). Il est valable pour un escalier d'une largeur de 80 cm protégé à la face inférieure (protection par tout plafond présentant une résistance au feu respectivement de 30 ou 60 minutes).

Tableau 1 Epaisseurs minimales (mm) des éléments d'un escalier en bois protégé à la face inférieure.
Stabilité au feu de 30 minutes (R 30)
Elément à dimensionner Résineux (épicéa) et hêtre Feuillus (chêne, …)
Option 1 Option 2 Option 1 Option 2
Marches 44 mm 35 mm 37 mm 35 mm
Contremarches 27 mm 38 mm 22 mm 32 mm
Limon avec protection côté extérieur 56 mm 56 mm 49 mm 49 mm
Limon sans protection 87 mm 87 mm 72 mm 72 mm
Stabilité au feu de 60 minutes (R 60)
Elément à dimensionner Résineux (épicéa) et hêtre Feuillus (chêne, …)
Option 1 Option 2 Option 1 Option 2
Marches 63 mm 50 mm 52 mm 42 mm
Contremarches 46 mm 56 mm 37 mm 47 mm
Limon avec protection côté extérieur 80 mm 80 mm 65 mm 65 mm
Limon sans protection 135 mm 135 mm 105 mm 105 mm


Article complet


Y. Martin, ir., chef du laboratoire 'Eléments de toitures et de façades', CSTC
A. Brüls, dr. ir., directeur, ISIB