Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

20/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 13 (1-2007)
  4. Ventilation avec récupérateur de chaleur dans les habitations
Informations utiles
Pour plus d'informations concernant l'intégration des techniques énergétiques durables dans les bâtiments, nous renvoyons au site Internet du projet TIS de l'IWT 'IDEG' : www.ideg.info

Ventilation avec récupérateur de chaleur dans les habitations 2007/01.09

La ventilation des maisons unifamiliales constitue une obligation légale tant en Région flamande que wallonne, ce qui va de pair avec des pertes d'énergie supplémentaires. Dans ce contexte, un système de ventilation double flux qui récupère la chaleur de l'air rejeté afin de préchauffer l'air neuf pourrait offrir une multitude d'avantages.

1. Principe de fonctionnement

La
Représentation schématique du principe de fonctionnement.
Représentation schématique du principe de fonctionnement.
ventilation d'une habitation implique que de l'air neuf soit acheminé vers les espaces habitables (salle de séjour, chambres à coucher, …). Celui-ci atteint ensuite les pièces humides (cuisine, salle de bain, toilettes, …) par le biais d'ouvertures de transfert, après quoi l'air humide est évacué vers l'extérieur.

Pour ce faire, le législateur autorise le recours à diverses solutions (naturelles ou mécaniques). Dans le cadre de l'une d'entre elles, il est fait usage d'un ventilateur tant pour l'acheminement de l'air neuf que pour l'évacuation de l'air vicié. Cette solution est appelée système D.

En outre, l'évacuation de l'air vicié entraîne une perte considérable de chaleur/énergie précieuse durant la saison froide.

Celle-ci est toutefois récupérable par le biais des 'récupérateurs de chaleur' qui permettent à l'air vicié de transmettre de la chaleur à l'air neuf via un échangeur de chaleur.

2. Choix du récupérateur de chaleur

Le bon fonctionnement d'un système de ventilation double flux avec récupération de la chaleur dépend en grande partie du récupérateur de chaleur utilisé.

Lors du choix du système, il importe de tenir compte des aspects suivants : Dans un système de ventilation, il y a lieu d'isoler thermiquement les conduits d'air aux endroits où il existe d'importantes différences de température avec l'environnement.

Il importe encore d'accorder suffisamment d'attention à la mise en service correcte, à la livraison et à l'entretien de l'installation ainsi qu'à l'instruction des utilisateurs.

3. Performances du récupérateur de chaleur

Etant donné que la mise en place de récupérateurs de chaleur nécessite un investissement relativement important, il n'est pas surprenant qu'ils doivent répondre à de grands espoirs (climat intérieur agréable, haut rendement, faibles coûts de consommation, absence de gêne auditive, …) et à une multitude de conditions de qualité. Dès lors, une bonne installation dotée d'un récupérateur de chaleur devrait pouvoir réduire de manière significative le niveau E global du bâtiment.

Soulignons qu'un soutien financier peut être obtenu par divers canaux (les gestionnaires de réseau wallons, p. ex.) pour la mise en œuvre de tels appareils.

Article complet


P. Van den Bossche, ing., chercheur, division 'Energie et Climat', CSTC