Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

22/04/2018

CSTC Home
  1. Publications
  2. CSTC-Contact
  3. CSTC-Contact n° 12 (4-2006)
  4. Facteur de maintenance des installations d’éclairage

Facteur de maintenance des installations d'éclairage 2006/04.03

Au début de l'année 2006, la Commission internationale de l'éclairage (CIE) a publié un nouveau rapport technique (CIE 97:2005) traitant de la maintenance des systèmes d'éclairage. Cet aspect revêt un caractère non négligeable si l'on souhaite assurer un éclairement toujours conforme aux recommandations.

Fig. 1 Dépréciation de l’éclairement relatif au cours du temps.
Fig. 1 Dépréciation de l'éclairement relatif au cours du temps.

1. Introduction

La notion de maintenance est très importante en matière d'éclairage, principalement lors du dimensionnement d'un projet, car l'éclairement assuré par une installation d'éclairage a tendance à diminuer avec le temps.

Or, la norme NBN EN 12464-1 impose des niveaux d'éclairement minimums à assurer indépendamment du nombre d'heures de fonctionnement de l'installation.

Il importe dès lors de dimensionner une installation de manière à ce que l'éclairement assuré soit toujours conforme aux recommandations.

2. Facteur de maintenance

La notion de facteur de maintenance a été introduite de manière à prendre en compte cette dépréciation du flux lumineux de l'installation. Elle se traduit par l'utilisation d'un facteur multiplicatif (MF), anciennement appelé facteur de dépréciation, que l'on combine à l'éclairement initial (Ei) au moment du dimensionnement de l'installation afin d'obtenir l'éclairement qu'il convient de maintenir (Em) :
Em = Ei . MF.

Le facteur de maintenance est fonction de plusieurs phénomènes liés au vieillissement de l'installation et des locaux. Il remplace le facteur de dépréciation global utilisé auparavant et tient compte des éléments suivants : Ces quatre éléments se retrouvent dans la définition du facteur de maintenance au travers de quatre facteurs multiplicatifs :
MF = LLMF . LSF . LMF . RSMF
où :

3. Evolution de l'éclairement

Le graphique de la figure 1 illustre l'évolution relative de l'éclairement assuré par un système pour différentes configurations. Son interprétation permet de mettre en évidence l'importance de l'inspection et de l'entretien réguliers des installations d'éclairage.

Dans le cas d'une installation ne faisant l'objet d'aucune maintenance (voir figure 1, configuration A), la dépréciation de l'éclairement est continue.

La configuration B illustre l'éclairement assuré par cette même installation mais pour laquelle un nettoyage des luminaires est prévu tous les deux ans.

La configuration C renseigne, quant à elle, le comportement de l'éclairement lorsque l'on combine le nettoyage des parois du local (après une période de 6 ans) à celui des luminaires (tous les 2 ans).

Ces trois exemples démontrent l'importance de la maintenance systématique des installations d'éclairage (des diminutions du rendement lumineux de l'ordre de 50 % pouvant être observées) et justifient la prise en compte, au moment de la conception de l'installation, d'un facteur de maintenance représentatif de la situation future.

Le calcul détaillé du facteur de maintenance MF est possible pour chacune des configurations susmentionnées mais, dans la pratique, l'Institut belge de l'éclairage (IBE) recommande plutôt d'utiliser des valeurs par défaut. 


Article complet


A. Deneyer, ir., chef adjoint du laboratoire 'Lumière et Bâtiment', division 'Energie et Climat', CSTC