Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

23/04/2018

CSTC Home
  1. Projets de recherche

Projets de recherche

WASh Structures étanches: Vers une classification performantielle

Du
au

WASh vise les méthodes d’exécution et les critères de réception de structures en béton étanches à l’eau.

Les Eurocodes 2-3 et la Note d'Information Technique (NIT) 247 'Conception et exécution des ouvrages étanches en béton' présentent actuellement des classes d'étanchéité vagues et non quantifiées. En effet, il est souvent difficile, pour les concepteurs comme pour les entrepreneurs, d’évaluer avec exactitude les moyens à mettre en œuvre pour obtenir une classe d'étanchéité déterminée. Par ailleurs, il est difficile lors de la réception d'établir si la classe d’étanchéité à l’eau visée a bien été atteinte, compte tenu précisément du manque d’exigences quantifiées existant à cet égard.

Objectifs

Clarifier les méthodes d’exécution et les critères de réception, en se basant sur les aspects suivants :
- Établissement du lien entre largeur de fissuration et débits de fuite, en fonction des propriétés de l'ouvrage en béton. Ce lien doit permettre d'appliquer la définition d'étanchéité à l'eau/aux liquides présentée dans la norme.
- Évaluation de l’effet de retrait empêché sur la fissuration et sur le pourcentage d'armature.
- Classification des types de joints en fonction de leur étanchéité à l’eau, sur la base d'essais en laboratoire.
- Évaluation statistique des mesures et critères de fissuration.

Résultats et publications

Au cours de l'étude prénormative WASH, l’efficacité de dispositifs technologiques afin d’assurer l’étanchéité des ouvrages en béton a été investiguée.  Dans ce cadre, de nouvelles méthodes d’essais ont été mise au point afin de quantifier, en outre, l’efficacité  des divers types de « waterstop » (barrière étanche placée entre deux phases de bétonnage), les niveaux de débit d’eau percolant à traversau paroi de béton fissurée ou non. De plus, la relaxation à court-terme du béton subissant un retrait de séchage empêché a été mesurée à l’aide d’un nouveau dispositif d’essai innovant. Enfin, l’élaboration d’une méthodologie probabiliste pour l’évaluation de la fissuration sur chantier a été initiée.

Contactez-nous

Benoit Parmentier
Niki Cauberg
Petra Van Itterbeeck

02 502 66 90 Envoyez-nous un e-mail Siège social
Avec le soutien de
SPF Economie Z NBN

SPF Economie, Z NBN