Passer au contenu principal Passer au bas de la page
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

16/08/2018

CSTC Home

Projets de recherche

Out2In Impact des techniques de filtration et de purification de l'air sur la pénétration des polluants de l'air extérieur par ventilation pour améliorer la qualité de l'air intérieur dans les bâtiments durables

Du
au

Dans le principe de ventilation des bâtiments, l'air extérieur est considéré comme une source d'air frais et «propre».

Bien que la qualité de l'air extérieur à Bruxelles se soit déjà améliorée, les concentrations de certains polluants, notamment les pics d'ozone (et leurs précurseurs NOx et COV) et les particules fines, restent préoccupantes. Les systèmes de ventilation peuvent jouer un rôle dans l'introduction de ces polluants atmosphériques extérieurs, ce qui pourrait avoir des effets négatifs sur la qualité de l'air intérieur et la santé des résidents. Les filtres standards pour les systèmes de ventilation mécanique visent principalement à protéger le système et ses composants contre la pollution.

Objectifs

Le but de ce projet est d'étudier dans le contexte de la qualité de l'air intérieur: quel rôle les systèmes de ventilation mécanique (les deux systèmes C et D) joue dans l'apport de polluants de l'air extérieur ; dans quelle mesure la filtration d'air classique est suffisante ; quelle est l'efficacité et la valeur ajoutée d'une filtration poussée et d'une précipitation électrostatique en tant que technique innovante pour empêcher la pénétration de polluants de l'air extérieur par ventilation.

Une réponse à ces questions sera formulée au départ :
- des mesures de laboratoire réalisées sur les filtres comme composants,
- des mesures in situ sur le système de ventilation (les deux systèmes C et D), ses filtres éventuels et dans l'environnement intérieur
- des simulations informatiques

La valeur ajoutée de l'approche dans ce projet est principalement due au fait que: les mesures sont prises avec la charge polluante naturelle de l'air extérieur de Bruxelles, l'efficacité de filtration des particules est vue dans une plage de mesure de 10 nm-10 ?m (PM10, PM2,5 & PM0,1) basée sur les concentrations en volume. L'efficacité de filtration est surveillée en fonction du temps (2 ans) ainsi que la capture et l'introduction de polluants chimiques (O3, NOX et COV) par les filtres et les systèmes de ventilation.

Résultats et publications

Les connaissances acquises seront utilisées pour:
- établir un arbre de décision permettant de sélectionner la technique appropriée en fonction du degré de filtration / purification requis
- définir une stratégie de gestion des risques dans le domaine de la ventilation aux pics de polluants à l'air libre
- formuler des recommandations sur, entre autres, les stratégies de ventilation intelligente en milieu urbain

Contactez-nous

Avec le soutien de
Bruxelles Environnement InnovIRIS

Bruxelles Environnement, InnovIRIS

  1. Projets de recherche
  2. Out2In