Skip to main content
CSTC Home

Centre Scientifique et Technique de la Construction

20/04/2018

CSTC Home
  1. Projets de recherche

Projets de recherche

REVETEMENT CHAPE Pose de revêtements de sol résilients: maîtrise de l’humidité des chapes

Du
au

Dans le cas des désordres de revêtements de sol, l’humidité résiduelle du support à base de ciment (chape ou béton) est un facteur déterminant souvent mentionné.

En effet, les entrepreneurs sont confrontés à des délais d’exécution de plus en plus courts mais le moment à partir duquel un taux d’humidité du support est acceptable en vue de la pose du revêtement de sol est très variable et dépend notamment de l’épaisseur du support, de sa localisation et des conditions hygrothermiques.

Par ailleurs, la norme actuelle NBN EN 13813 relative aux chapes fixe des exigences mécaniques pour les chapes mais ne fixe actuellement aucune exigence permettant de limiter la teneur en eau dans les chapes et d’accroître leur vitesse de séchage.

En outre, il y a lieu de tenir compte des évolutions apparues ces dernières années (nouveaux adjuvants et liants pour chape à séchage rapide, usage de sables de béton recyclé dans les chapes, développement de coatings pare-vapeur,…) et d’évaluer leur impact sur la vitesse de séchage de la chape.

Enfin, bien que des critères d’humidité du support soient mentionnés dans la NIT 241 sur les revêtements de sol résilients, ces derniers n’ont qu’une base empirique.

Objectifs

Cette étude se base sur les objectifs spécifiques suivants :
- établir des exigences sur la composition et les performances des chapes permettant de limiter les teneurs en eau
- fixer des exigences de performances des nouveaux adjuvants pour chape à séchage rapide
- évaluer l’efficacité des coatings pare-vapeur et fixer les exigences minimales pour ces produits
- fixer des critères d’humidité admissibles pour la pose des revêtements de sol résilients

Résultats et publications

Ce projet s’axe sur trois tâches principales.

La première tâche se concentre sur l’influence de la composition de la chape sur sa teneur en eau initiale ainsi que sur sa vitesse de séchage. Différents types de sable (au niveau de la granulométrie et de la forme) mais également des adjuvants accélérateurs de séchage, des liants spéciaux et des granulats légers, ont été testés dans un mélange de référence et leur impact sur les caractéristiques intrinsèques (teneur en eau, consistance) et mécaniques (résistance en compression et flexion, cohésion, retrait) de la chape fraîche et durcie a été étudié. Le séchage de la chape obtenue et ce, dans différentes conditions de cure, a également été suivi.

Dans la deuxième tâche, les performances de coatings pare-vapeur ont été évaluées en se basant sur la norme NBN EN 1504-2.

Pour la mesure des pressions développées sous le revêtement de sol collé et la détermination de critères d’humidité du support (tâche 3), un poste d’essai spécifique a été développé. Ce dernier permettra de suivre en continu l’humidité de la chape et de relier cette donnée avec la pression développée à l’interface chape-revêtement.

Contactez-nous

Valérie Pollet
Evelyne Nguyen

02 502 66 90 Envoyez-nous un e-mail Siège social
Avec le soutien de
SPF Economie Z NBN

SPF Economie, Z NBN