Vers le contenu principal

Comment peut-on éviter des problèmes de refoulement d'eaux usées en provenance de l'égout public vers l'égout privé ?

En cas de risque de reflux au niveau de l'égout public (par exemple, à la suite d'un engorgement), on s'efforcera toujours de disposer l'égout privé au-dessus du niveau de reflux de l'égout public.

Si ce n'est pas possible, les tuyauteries d'évacuation devront de préférence être raccordées à une installation de pompage pourvue d'une boucle dont le point culminant se trouve 1 m au-dessus du niveau de refoulement de l'égout, c'est-à-dire généralement 1,1 à 1,2 m au-dessus du niveau de la rue.

Une autre solution, n'offrant toutefois pas la même sécurité, consiste à intégrer un clapet anticrue dans l'égout privé. Dans ce cas, il est recommandé d'opter pour des clapets anticrue de 'type 3', voire de 'type 2' s'il s'agit d'eaux grises (cf. NBN EN 13564).

Vous trouverez de plus amples informations dans notre publications :

  • Les Dossiers du CSTC 2017/03.11 : Protéger les bâtiments contre les débordements de l'égout public.

    Cet article formule quelques recommandations afin de protéger les bâtiments contre les débordements de l'égout public.

  • NIT 265 : Installations pour l'évacuation des eaux usées dans les bâtiments (révision de la NIT 200) (remplace la NIT 200).

    Cette NIT est consacrée à la conception et au dimensionnement des installations d'évacuation, sous l'effet de la gravité, des eaux usées dans les immeubles d'habitations et les bâtiments à utilisation sanitaire similaire.

    Consulter § 4.1.1.10.