Vers le contenu principal

Projets sur fonds propres

Projets financés sur fonds propres: plus de valeur ajoutée pour les entreprises

Le CSTC mène chaque année de nombreux projets de recherche. Si certains sont subsidiés, d’autres sont initiés sur fonds propres. Ces derniers visent à répondre aux demandes des entreprises de construction, relayées par les Comités techniques. La plupart du temps, il s’agit d’apporter des solutions concrètes à des cas de pathologie rencontrés sur chantier : corrosion de toitures en zinc, décollement de peinture sur brique, dégradation des performances acoustiques des sous-couches de chapes flottantes…

Des réponses concrètes et directes aux demandes des métiers

Un deuxième type de projets sur fonds propres permet d’accroître les connaissances dans des domaines particuliers afin de mieux servir le secteur et de satisfaire à des besoins identifiés : cas d’études de bâtiments smart, impression 3D des bétons, élaboration d’un guide pour les pompes à chaleur.

Enfin, une troisième catégorie a pour but de faciliter la compréhension et l’utilisation de documents normatifs ou réglementaires en fonction des réalités de terrain : développement d’une ‘app’ de spécification du béton, dimensionnement des garde-corps en verre, traversées de parois de trémies résistant au feu par des conduites…
Peu importe la catégorie, TOUS ces projets ont pour objectif d’avoir de l’impact auprès des entreprises. Ils sont portés à la connaissance des professionnels en étant intégrés dans des publications telles que des NIT et font l’objet de webinaires et de formations.

En 2021, 28 projets sur fonds propres étaient en cours dont 12 sont arrivés à leur terme. Les autres se pour suivent en 2022 et quatre nouveaux projets ont été proposés et acceptés fin 2021.