Stabilité

Stabilité

La stabilité est un critère de base qui doit être contrôlé pour chaque élément constitutif d’un ouvrage ainsi que pour chaque raccord entre ces différents éléments.

Lors de la conception d’un détail constructif, il convient de veiller à ce que la stabilité de ce dernier soit garantie sur toute sa durée de vie (et ce, dès la phase de construction du bâtiment). Le choix des matériaux et le dimensionnement des éléments constituant le détail constructif devront dès lors tenir compte de paramètres tels que la résistance au vent, le transfert des charges verticales, la déformation des matériaux sous l’effet des charges, etc.

Le dimensionnement des éléments de construction est régi par de nombreuses normes, parmi lesquelles les Eurocodes structuraux. Les méthodes de calcul développées dans ces documents ont notamment pour objectif de garantir la résistance des éléments aux états limites ultimes (ELU) et d’empêcher la déformation de ces derniers au delà d’un certain seuil aux états limites de service (ELS).

Il existe au total dix Eurocodes (chacun d’eux comportant plusieurs parties distinctes) :

  • l’Eurocode 0 définit les règles générales de calcul selon la méthode des états limites (philosophie de base des Eurocodes)

  • l’Eurocode 1 donne des valeurs de calcul pour les actions telles que le poids propre et autres charges fixes, les surcharges (charges d’exploitation) ainsi que les actions dues au feu, à la charge de la neige, au vent, aux influences thermiques, au trafic, etc.

Viennent ensuite les Eurocodes traitant des divers types d’ouvrages de construction :

  • l’Eurocode 2 pour les structures en béton
  • l’Eurocode 3 pour les structures en acier
  • l’Eurocode 4 pour les structures mixtes acier-béton
  • l’Eurocode 5 pour les structures en bois
  • l’Eurocode 6 pour les ouvrages en maçonnerie
  • l’Eurocode 9 pour les structures en aluminium.

Enfin, il existe encore deux autres Eurocodes :

  • l’Eurocode 7 pour le calcul géotechnique
  • l’Eurocode 8 pour la conception et le dimensionnement des structures soumises aux tremblements de terre ou actions sismiques. Ce dernier document revêt moins d’importance chez nous que dans des pays comme l’Italie, la Grèce ou le Portugal, par exemple.

Les prescriptions pour la résistance au feu sont détaillées non pas dans un Eurocode particulier, mais dans une partie spécifique (Partie 1.2) présente dans chaque Eurocode (sauf les Eurocodes 7 et 8).

Plus d’informations :