Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation

Détail constructif - plancher de cave-mur extérieur

Mur en béton coulé sur place. Boudin hydrogonflant

Référence : 2008
Date de publication : 01-07-2014

NIT 250 Numéro 1.4
2008_DET1_1.svg
  1.  Mur en béton armé coulé sur place
  2. Boudin hydrogonflant
  3. Dalle en béton armé coulé sur place
  4. Plate-forme de travail en béton maigre
Outre les injections, on peut utiliser des boudins hydrogonflants afin d'améliorer l'étanchéité à l'eau au droit des joints de reprise dans la structure en béton. Il est toutefois hasardeux de compter sur la seule présence d'un boudin hydrogonflant pour obtenir cette amélioration. Dans certaines circonstances, les boudins à base de bentonite peuvent en effet perdre en partie leurs propriétés colmatantes et gonflantes, en raison d'une perte de volume due à des échanges ioniques et/ou à des variations successives du taux d'humidité (collecteurs vides, par exemple). Si le boudin hydrogonflant entre en contact avec d'autres matériaux, il convient de vérifier la compatibilité entre ces différents éléments.
 
La mise en place du boudin hydrogonflant doit être effectuée avec soin et comprend les étapes suivantes :
1. le nettoyage du support
2. l'application éventuelle d'une colle adaptée à base de bentonite permettant d'obtenir une bonne surface de contact
3. le déroulement du boudin hydrogonflant entre les armatures. Ce boudin ne peut cependant pas se trouver trop près du bord du béton, afin d'éviter l'éclatement des bords (distance minimale de 70 mm entre le boudin hydrogonflant et le bord du béton)
4. la mise en place d'un treillis pour éviter le décollement ou la fissuration du boudin hydrogonflant
5. le clouage du boudin hydrogonflant, en vue de garantir un bon contact avec le support
6. le bétonnage, qui suivra au plus vite le placement du boudin hydrogonflant.
 
Lorsqu'il est utilisé en combinaison avec une tôle d'étanchéité, le boudin hydrogonflant doit être placé du côté exposé à l'eau. Les joints entre les boudins hydrogonflants successifs doivent être réalisés soit avec un recouvrement d'au moins 150 mm, soit au moyen d'un raccord bout à bout.
 
Dans certains cas, une latte trapézoïdale est insérée dans le béton composant la dalle. Lorsque cette latte est retirée, il se forme une réservation dans laquelle le boudin hydrogonflant peut être placé.

Publications associées

Notes d'information technique

250: Détails de référence pour les constructions enterrées. Cover
Détails de référence pour les constructions enterrées.
Les premiers chapitres de cette NIT sont consacrés aux différentes techniques de protection des caves contre les infiltrations d'eau. Le chapitre suivant présente les différents détails de référence sous forme de fiches, classées en fonction de la technique de protection choisie.
Auteurs:
  • Wijnants (J.)
  • Arts (C.)
  • Parmentier (B.)
Prix pour la version papier:
  • Entrepreneurs et enseignement: €9,57
  • Professions apparentées à la construction et administrations publiques: €12,72
  • Autres organisations, particuliers et étranger: €15,90
Télécharger au format PDF