Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation

Détail constructif - toiture plate-traversée

Avaloir dans le plan de la toiture. Etanchéité élastomère

Référence : 1159
Date de publication : 31-03-2014

1159_DET1_1.svg
  1. Tôles d'acier profilées
  2. Plaque de renforcement métallique pour les conduits de grand diamètre (cf. NIT 239, § 2.2.5)
  3. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6)
  4. Isolant moins épais pour permettre la pose encaissée de la bavette
  5. Avaloir
  6. Fixation mécanique de la bavette
  7. Bande d'étanchéité
  8. Etanchéité de la toiture
  9. Recouvrement
  10. Pièce soudée sur la membrane de toiture
  11. Crapaudine
1159_DET2_1.svg
Réalisation de la bavette autour de l'avaloir au droit de la rive
 
  1. Avaloir
1159_DET3_1.svg
Réalisation de la bavette autour de l'avaloir au droit de la rive au voisinage d'un angle
 
  1. Isolant moins épais pour permettre la pose encaissée de la bavette
  2. Avaloir
Dans le cas des élastomères, la nécessité d'une fixation périphérique dépendra du mode de pose de l'étanchéité et de la présence ou non d'une armature dans la membrane. De plus amples informations à ce sujet sont fournies au chapitre 5 "Les relevés d'étanchéité" de la NIT 244. Il convient également de consulter les directives de mise en oeuvre des fabricants.
 
Pour les toitures dont le pare-vapeur appartient au moins à la classe E2 ou en cas de charges de vent importantes, il convient de rendre les ouvertures entre l'avaloir et le support de toiture parfaitement étanches à la vapeur (et à l'air). A cet effet, on peut avoir recours à des avaloirs préfabriqués en deux parties destinés à cet usage (voir la figure 9 de la NIT 244), qui permettent de réaliser un raccord étanche à l'eau au niveau de la membrane et du pare-vapeur, sans interrompre ce dernier.
 
En principe, on pose la membrane de toiture par-dessus l'ouverture de l'avaloir, puis on la perfore pour y insérer l'avaloir muni de la bavette. La bavette, revêtue préalablement ou non d'une bande d'étanchéité, est ensuite posée sur la membrane de toiture et raccordée à cette dernière.
 
Le collage ou le soudage d'une membrane élastomère sur la bavette sera réalisé selon les instructions du fabricant de l'avaloir et de la membrane. Certains fabricants demandent en outre de fixer mécaniquement l'étanchéité de la toiture au travers de la bavette de l'avaloir. Une variante consiste à enserrer la membrane de la toiture dans l'avaloir (voir la figure 20 de la NIT 244).
 
Si le support de toiture est perméable à l'air ou si la membrane est fixée mécaniquement, l'avaloir doit également être fixé par des moyens mécaniques, afin de pouvoir résister à l'action du vent, au retrait de l'étanchéité, aux déformations du support, etc.
 
En présence d'étanchéités élastomères, les dimensions de la bavette s'élèvent au minimum à 2 x 100 mm, auxquels il faut ajouter le diamètre de l'avaloir.

Publications associées

Notes d'information technique

Les ouvrages de raccord des toitures plates : principes généraux (remplace la NIT 191) (+ correctifs de février 2015).
La NIT 244 est une révision de la NIT 191, dédiée aux ouvrages de raccord des toitures plates. La présente NIT aborde les points suivants : les gouttières et les chéneaux, les avaloirs, les trop-pleins, les relevés d'étanchéité, les rives, les joints de mouvement, les émergences et socles, l'assemblage des différents types d'étanchéité.
Auteur: Mahieu (E.)
Prix: Uniquement disponible en ligne
Télécharger au format PDF